Comment lutter contre le froid ?

Comment lutter contre le froid ?

727
0
<<<
>>>

En hiver, avec les températures en baisse, notre organisme doit se protéger du froid. Voici quelques conseils et astuces pour conserver toute sa vitalité au quotidien malgré la période glaciale. Le corps possède son propre mécanisme pour lutter contre le froid : la chair de poule, les frissons ou encore le claquement de dents sont les premiers signes du refroidissement corporel. Rapidement, les vaisseaux sanguins périphériques se resserrent, le rythme cardiaque et la respiration s’accélèrent. Si le corps n’est pas protégé, s’ensuivent maladie, gelures et hypothermie. Alors, pour éviter au corps d’avoir froid Pharma GDD vous donne ses astuces.

On se masse

Pour favoriser la circulation sanguine en cas de froid, il faut se masser. Les vaisseaux ont tendance à se rétracter pour protéger les organes vitaux d’une chute de température importante : c’est la vasoconstriction. Le massage est un très bon moyen de se réchauffer. En plus, cela permet de passer un petit moment cocooning !

En pratique :

Vous pouvez, dès le matin, masser le bas de votre dos au niveau des glandes surrénales avec de l’huile essentielle d’épinette noire.

Deux gouttes mélangées à de l’huile végétale suffiront à réchauffer l’organisme. Bonus : l’huile de coco hydrate en profondeur l’épiderme.

Si vous êtes adepte d’huiles essentielles, foncez !

 

 

Précautions d’utilisation : les huiles essentielles sont déconseillées pour les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que pour les enfants de moins de 6 ans. Un avis médical est recommandé pour les personnes asthmatiques, épileptiques, et qui sont sous traitement pour des problèmes thyroïdiens. Pour un usage par voie orale, il est nécessaire de demander l’avis d’un médecin ou d’un thérapeute pour obtenir la bonne prescription et les bons dosages. Elle doit être diluée dans une huile végétale pour une application cutanée, car elle peut être irritante pour la peau.

On boit chaud et suffisamment

Boire chaud, mais pas brûlant avant et après les repas permet de maintenir la chaleur corporelle. L’air froid  assèche les muqueuses, ce qui augmente le risque de déshydratation, aussi il faut boire souvent au cours de la journée, surtout de l’eau, mais aussi du thé et des tisanes. Bonus : les tisanes épicées et le thym sont particulièrement réchauffantes (cardamone, cannelle, clou de girofle, etc.) Le café et le thé peuvent s’avérer être de bonnes options pour activer la thermogenèse, à condition toutefois de ne pas exagérer sur les quantités.

On adapte son menu

Pour affronter le froid, il faut choisir des aliments capables d’aider notre organisme à se réchauffer tout en veillant à conserver une alimentation équilibrée.

Des soupes de légumes

Boire des soupes est le meilleur moyen de réchauffer son corps et de s’hydrater, ce qui est primordial dans la mesure où il faut boire 1,5 litre d’eau par jour. Mais attention, il y a soupe et soupe. Une soupe de légumes demeure ce qui se fait de mieux. Elle contiendra idéalement des sucres rapides et des sucres lents.

Des fruits secs

Manger des raisins, des abricots ou des pruneaux est une excellente habitude quand l’hiver est là. En effet, ils sont riches en minéraux et sont de véritables remèdes contre le froid. La consommation d’oléagineux, comme des amandes, des noix, des noisettes ne feront pas de mal non plus, bien au contraire, grâce à leurs Oméga 3.

Des sucres lents et protéines

Consommer des sucres lents avec des protéines permet de fournir un mix énergétique idéal à notre corps afin qu’il régule sa température à court et à long terme : pâtes, riz, lentilles, pois chiches et pommes de terre, viandes et poissons sont parfaits pour affronter le froid. Les protéines ont l’effet thermique le plus élevé comparativement aux glucides ou aux lipides, il est recommandé de privilégier un mariage des féculents avec des légumes.

On se couvre bien

Cela peut sembler évident et pourtant il ne faut pas lésiner tout est bon pour retenir la chaleur naturelle du corps. Il faut surtout veiller à bien protéger les membres les plus exposés, mains, pieds et tête. Ils sont les premiers à encaisser le froid.

Mais n’oubliez pas pour autant votre torse, bien plus vulnérable qu’on ne le pense. En effet, quand les membres sont exposés à des températures plus froides que le torse, les vaisseaux sanguins des bras et des jambes se contractent et notre sang prend directement la route de l’estomac. Le froid l’expose donc plus que tous les autres. Il faut donc bien le protéger en superposant plusieurs couches de vêtements : maillot de corps, t-shirt, pull en laine ou polaire.

Pour éviter de laisser la panoplie au vestiaire, choisissez des modèles qui vous plaisent. Pensez aussi à la doudoune de ski version urbaine.

On ne surchauffe pas son intérieur et on aère

Autre petite astuce qui a toute son importance : la température de votre intérieur. Le mauvais réflexe est de courir sur son radiateur ou d’augmenter la température du thermostat de la chaudière dès que l’on rentre chez soi. Au-delà de 19 ou 20°C, votre organisme aura beaucoup plus de mal à supporter l’écart de température avec l’extérieur. Malgré le froid, il faut penser à aérer sinon cela cela va favoriser la prolifération des microbes, en d’autres termes le meilleur moyen pour tomber malade !

 

Laissez votre commentaire