8 heures de sommeil sinon rien !

8 heures de sommeil sinon rien !

1032
1
<<<
>>>

SommeilC’est une idée reçue courante dans le domaine de la santé : au moins 8 heures de sommeil par nuit sont requises pour être en forme le lendemain et être au top de ses capacités intellectuelles et physiques. On entend tout et son contraire et notre durée optimale de sommeil est sans cesse redéfinie. Combien d’heures ou de temps faut-il vraiment dormir ? Y a-t-il des risques à ne pas dormir suffisamment ? On fait le point.

« Le sommeil est la moitié de la santé »

De manière évidente, le sommeil revêt une importance capitale pour notre santé. Nous le ressentons lorsque nous avons besoin de dormir ou au contraire, après une bonne nuit de sommeil. Il a un impact significatif sur notre équilibre, et un manque de sommeil régulier fatiguera votre corps à long terme. Il peut en effet provoquer : diminution de la concentration, de la mémoire, plus de risque de tomber malade ou de provoquer un accident, irritabilité, anxiété, tendance à mal manger, prise de poids, troubles hormonaux, baisse de la libido,… Vous êtes toujours sûr(e) de vouloir finir votre programme télé ?

A chacun son rythme

Nous ne sommes pas tous égaux devant la quantité optimale de sommeil, et notre besoin quotidien est déterminé par différents facteurs propres à chacun. D’abord l’âge bien sûr, le mode de vie (les horaires de travail par exemple), mais aussi le rythme (lève-tôt/couche-tard) et la santé de façon générale. En février 2015, des chercheurs de la National Sleep Foundation ont estimé le temps d’endormissement idéal pour chaque tranche d’âge. Bien évidemment, ce ne sont que des moyennes, mais elles peuvent vous donner une première indication sur le temps à accorder à cette activité.

Quoi qu’il en soit, posez-vous toujours les bonnes questions. Etes-vous au top de votre productivité après 7h de sommeil ? Ou vous faut-il 8h ? Dépendez-vous de la caféine pour travailler ? Vous sentez-vous endormi(e) au volant ? N’hésitez pas à faire des tests pour trouver votre rythme car les « dettes » de sommeil sont difficilement rattrapables. Mais ne négligez jamais le temps dont vous avez besoin, faites-en une priorité !

Bien s’endormir pour bien dormir

Ecoutez-vous. Dans la soirée, si vous sentez vos paupières lourdes, un coup de barre, ou si vous baillez, c’est qu’il est temps d’aller vous coucher. Ne ratez pas ce premier cycle !

L’importance de la chambre. Votre chambre doit être uniquement dédiée au sommeil, et à la sexualité (!). Une pièce désencombrée, aérée quotidiennement, autour des 18 ° et sans écrans sont autant de façons de mettre toutes les chances de votre côté pour passer une bonne nuit. Evitez également autant que possible de travailler dans cette pièce.

Une brume d’oreiller relaxante aux huiles essentielles peut enfin favoriser la phase d’endormissement.

Surveillez votre alimentation. Ce que vous mangez avant d’aller dormir a bien sur toute son importance sur la qualité de votre sommeil. Privilégiez un repas léger facile à digérer avec peu de glucides, et évitez toutes les substances excitantes comme l’alcool, le café ou le tabac, susceptibles de dérégler votre cycle. 

Oubliez les grasses matinées du weekend. Ne pensez pas rattraper une dure semaine en dormant jusqu’à 11h du matin. C’est au contraire une des meilleures façons de vous fatiguer. Eventuellement, décalez votre réveil jusqu’à 2 heures après votre horaire de semaine, pas plus ! Le mieux étant de respecter des horaires de lever et coucher réguliers.

A lire aussi : Notre fiche conseil « Insomnie : quelles solutions ? »

Le sommeil selon les ages

1COMMENTAIRE

  1. On sous estime souvent l’importance de l’alimentation pour la qualité du sommeil, ayant trop souvent tendance à manger de façon lourde le soir, et irrégulière le midi.

    L’activité sportive facilite tous les autres facteurs pour un bon sommeil, et permet de réguler entièrement notre corps, que ce soit dans l’assimilation nutritive, la gestion du stress, l’élimination des toxines,…

    Un lieu mal entretenu, peu aéré avec un matériel de moindre qualité complique aussi le sommeil.

    Tous ces facteurs sont liées et il s’agit de repenser entièrement notre mode de vie pour lutter contre ces problèmes d’insomnie. Comme vous le précisez chaque individu possède un rythme différent, mais souvent quelque soit la dose de sommeil requis, l’individu en question sous estime souvent l’importance de cette qualité de sommeil ! Dommage……….

Laissez votre commentaire