Acné : les solutions qui marchent (vraiment) !

Acné : les solutions qui marchent (vraiment) !

23
0
<<<
>>>

acné solutionsL’acné vous gâche la vie et vous avez l’impression d’avoir tout essayé contre ce problème de peau ? Gare aux solutions « magiques » qui se propagent un peu partout sur Internet, et notamment sur les réseaux sociaux. Il n’existe aucune recette miracle pour en finir avec l’acné, mais plutôt de bonnes habitudes d’hygiène associées à des traitements adaptés.

Que vous souffriez d’acné légère, modérée ou sévère, ce problème de peau n’est pas une fatalité. Pharma-GDD fait le tour des solutions anti-acné qui marchent vraiment pour vous aider à en finir avec les boutons, points noirs et autres imperfections.

Adopter une hygiène anti-acné irréprochable

Que vous soyez ennuyé par quelques boutons ou que vous souffriez d’acné sévère, les règles d’hygiène sont indispensables et restent toujours les mêmes :

Choisir avec précaution ses produits cosmétiques

Les cosmétiques que vous déposez quotidiennement sur votre visage doivent être sélectionnés avec attention. De préférence, choisissez des soins adaptés aux peaux acnéiques ou grasses.

Dans le cas des produits de maquillage, utilisez des cosmétiques non comédogènes. Les produits dits « comédogènes » obstruent les pores de la peau et génèrent la formation d’imperfections. Mieux vaut donc les fuir au maximum !

Essayer les solutions naturelles anti-acné

Lorsque l’acné est légère à modérée, il est possible de la combattre grâce à des méthodes 100 % naturelles :

  • L’argile verte est reconnue pour ses actions purifiantes, antiseptiques et anti-inflammatoires. Elle peut s’utiliser en masque sur la zone T (1 à 2 fois par semaine) ou localement sur un petit bouton avant de dormir. Remède anti-acné bien connu, l’argile élimine l’excès de sébum et rend la peau plus nette et lisse.
  • Certaines huiles essentielles, comme le tea tree et la lavande vraie, sont également efficaces contre les imperfections. Elles s’appliquent directement sur les boutons ou points noirs à l’aide d’un coton-tige.
    Ces huiles essentielles pouvant être asséchantes, vous pouvez également les diluer dans un peu d’huile végétale avant de les appliquer sur votre peau.
  • L’homéopathie est une autre solution naturelle contre l’acné. Très efficace, ses effets ne sont pas immédiats : un traitement homéopathique de l’acné dure généralement 2 mois. Parlez-en avec votre médecin pour adapter la prise à votre propre acné.

Combattre ses problèmes de peaux grâce aux soins locaux

Lorsque les remèdes naturels ne suffisent pas, il est conseillé d’utiliser des crèmes anti-acné. Ces soins locaux sont conseillés aux personnes souffrant d’acné légère à modérée ou modérée à sévère en complément d’un traitement antibiotique par voie orale. Ils sont disponibles avec ou sans ordonnance.

  • Les soins locaux sans ordonnance s’achètent directement en pharmacie et parapharmacie. Ils agissent sur l’excès de sébum pour éliminer les boutons et points noirs.
  • Les traitements locaux avec ordonnance sont prescrits par un dermatologue, lorsque les soins anti-acné « classiques » ne sont plus suffisants. Ils peuvent être à base de rétinoïdes (lorsque les points noirs prédominent) ou de peroxyde de benzoyle (en cas d’acné inflammatoire caractérisée par des boutons blancs, voire des pustules).

En finir avec les cicatrices d’acné

Lorsque l’on triture une imperfection, il existe un risque qu’elle laisse une marque sur la peau. C’est ce que l’on appelle une cicatrice d’acné.

Une cicatrice d’acné est caractérisée par une hyperpigmentation de la peau à l’endroit où l’on avait auparavant un bouton.

L’idéal est de prévenir ces marques en choisissant un soin anti-acné qui va directement venir agir contre ces hyperpigmentations avant qu’elles n’apparaissent. S’il est déjà trop tard, on utilise un soin réparateur pour peaux abîmées, comme la crème ultra-réparatrice Epitheliale AH Duo A-Derma.

Compléter les soins avec des compléments alimentaires …

Lorsque l’acné reste légère à modérée, les traitements médicamenteux ne sont pas nécessaires. Des compléments alimentaires au zinc peuvent néanmoins venir s’ajouter aux soins locaux.

Le zinc est un oligo-élément reconnu pour ses bienfaits contre les problèmes de peaux grasses et d’acné. Il présente des vertus anti-inflammatoires et antibactériennes très appréciées des peaux à problèmes et favorise le processus de cicatrisation.

… ou une pilule contraceptive anti-acné

Autre alternative pour les femmes : la pilule contraceptive. Certaines d’entre elles freinent la stimulation des glandes sébacées et réduisent la production de sébum. À terme, cela entraîne une régulation de l’acné.

Attention, toutes les pilules n’ont pas cet effet. Certaines peuvent même stimuler la production de sébum et donc aggraver, voire provoquer l’acné. L’idéal est donc de se faire prescrire une pilule anti-acné directement par un dermatologue ou un gynécologue.

Se tourner vers des traitements médicamenteux en cas d’acné sévère

Lorsque l’acné s’intensifie, les traitements médicamenteux sont souvent nécessaires.

  • En cas d’acné modérée à sévère, le dermatologue prescrit généralement des antibiotiques (tétracyclines) par voie orale en complément des soins locaux. Ce type de traitement dure généralement trois mois et montre son efficacité après un mois. Il faut donc s’armer d’un peu de patience pour voir disparaître ses boutons et points noirs.
  • En cas d’acné sévère à très sévère, le dermatologue peut prescrire de l’isotrétinoïne. Un traitement très efficace, mais contraignant. Il entraîne de nombreux effets secondaires (peau fine, lèvres sèches, irritabilité, …) et nécessite un suivi médical régulier. Le traitement engage le patient sur le long terme : entre 6 à 8 mois. Dans la majorité des cas, il permet une guérison définitive de l’acné.

Ce type de traitements médicamenteux nécessite des examens de santé, afin de vérifier que le patient est bien compatible avec sa prise. La grossesse, par exemple, est parfois incompatible. L’isotrétinoïne est d’ailleurs formellement interdite aux femmes enceintes, car elle provoque des malformations du fœtus. Un test de grossesse négatif est exigé lors de sa délivrance et la prise d’un contraceptif est obligatoire durant toute la durée du traitement. Si vous êtes enceinte ou que vous souhaitez l’être, parlez-en avec votre dermatologue.

Laissez votre commentaire