Alimentation : de nouvelles recommandations à venir

Alimentation : de nouvelles recommandations à venir

866
0
<<<
>>>

Suite au quatrième Programme national nutrition santé (PNNS), le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a publié le lundi 20 août un avis concernant les prochaines recommandations en matière d’alimentation. Ces conseils seront transmis à l’Agence nationale de santé publique qui tranchera sur le contenu final des nouveaux messages de prévention.

Une communication plus poussée

Nous connaissons déjà presque par cœur les recommandations pour une alimentation saine : « évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé », « mangez au moins cinq fruits et légumes par jour », « manger, bouger »… Présents dans toutes les publicités alimentaires et sur les emballages des produits, ces messages seront bientôt plus étoffés pour avoir un impact plus important sur les consommateurs. De nouveaux axes de communication devraient également être étudiés pour toucher un public encore plus large.

Revoir nos habitudes

Le Haut conseil de la santé publique a pu observer par le biais de ses différentes enquêtes que les Français ont une consommation trop élevée de féculents (riz, pâtes, semoule) et de viande par rapport à leurs besoins. Ils seront donc très bientôt encouragés à manger davantage de légumineuses telles que les lentilles, les pois chiches ou les fèves. Sources de protéines végétales de très bonne qualité, ces aliments apportent aussi des glucides complexes qui sont mieux assimilés par l’organisme. Au moins deux portions de légumineuses par semaine sont recommandées par les diététiciens qui conseillent également de consommer au moins une portion par jour de graines et fruits à coques (amandes, pistaches, noix) à condition qu’ils ne soient pas salés !

Moins de viande, plus de céréales

Le HCSP recommande de réduire le nombre de portions de viande et de charcuterie. Ainsi, 500 g de viande par semaine (hors volaille) seraient amplement suffisants pour un adulte. Il en va de même pour la charcuterie, riche en graisses, qui devrait être limitée à 150 g par semaine. Pour ce qui est du poisson, il est préconisé d’en consommer deux fois par semaine dont un poisson gras, les sardines par exemple, pour leurs apports en omégas 3 et 6.

Les huiles végétales sont également un bon moyen de faire le plein d’omégas 3. Privilégiez les huiles de lin, de colza, d’olive, de noix ou encore de soja pour assaisonner vos plats et cuire vos aliments.

Les produits raffinés, dits « blancs », et notamment le pain, sont eux aussi dans le viseur du HCSP : ils restent moins longtemps dans l’organisme et induisent un retour plus rapide de la sensation de faim après un repas, ce qui amène aux fringales et au grignotage. Les spécialistes en nutrition recommandent de privilégier les produits céréaliers complets ou semi-complets, plus riches en fibres, vitamines et minéraux.

Le cas des jus de fruits

Jusqu’alors considérés comme une portion à intégrer aux fameux « cinq fruits et légumes par jour », les jus de fruits sont au cœur d’un changement important : ils seront désormais limités à une portion par jour en raison de la quantité très élevée de sucres qu’ils contiennent. L’idéal est de consommer le fruit tel quel, frais et de saison. L’eau reste la seule boisson recommandée par le HCSP.

Laissez votre commentaire