Alimentation : 7 astuces pour limiter le gaspillage

Alimentation : 7 astuces pour limiter le gaspillage

637
0
<<<
>>>

gaspillage alimentaire

Dans le monde chaque jour, ce sont 25% des denrées alimentaires qui sont immédiatement mis à la poubelle. La lutte contre gaspillage alimentaire, on est tous pour. Mais on se demande parfois par où commencer pour éviter tout ce gâchis… En cuisine, éviter le gaspillage permet de faire des économies, grâce à quelques astuces anti gaspi, vous pouvez agir et modifier vos habitudes de consommation en adoptant au quotidien des gestes particulièrement simples. De petits réflexes insignifiants, qui mis bout à bout et partagés dans le monde entier, pourraient bien changer l’alimentation de demain. Pharma GDD vous donne des astuces !

Pourquoi réduire ses déchets ?

En France, 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année. Dans le détail, le gaspillage représente 155 kg et 240 € de nourriture par Français et par an, si l’on considère l’ensemble de la filière alimentaire de la production à la consommation d’après l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

Une aberration quand on connaît le triple enjeu de ce gâchis :

  • Environnemental :mettre de la nourriture à la poubelle est très énergivore et donc très mauvais pour la planète. Cela émet des gaz à effet de serre et gaspille certaines ressources naturelles, notamment de l’eau.
  • Économique :le gaspillage coûte cher. En France, 16 milliards d’euros de nourriture finiraient à la poubelle chaque année.
  • Éthique :jeter de la nourriture est inacceptable quand on sait que certaines personnes ont des difficultés à se nourrir partout dans le monde, y compris en France.

 

Comment limiter le gaspillage à la maison ?

Producteur, distributeur, transformateur, consommateur, … Chacun des acteurs engagés est en partie responsable du gaspillage alimentaire et chaque petit geste compte.

À domicile, il est important de mettre en place de bons réflexes pour éviter de jeter de la nourriture.

1) Acheter uniquement le nécessaire

C’est le meilleur conseil anti-gaspi : n’acheter que le nécessaire pour éviter de jeter. On l’a tous pensé au moins une fois : une liste, mais pour quoi faire finit-on par se dire puisqu’on achète toujours la même chose. Oui, mais sans liste, on prend des produits qu’on a déjà dans les placards, on prévoit trois repas mais deux soirs de la semaine nous ne sommes pas là ou encore cuisiner pour quatre si on est deux… Autant de raisons qui sans liste entrainent du gaspillage. Bonne nouvelle, faire une liste c’est simple, commencez par faire l’inventaire du frigo, puis estimez le nombre de repas à prévoir et le nombre de personnes à chaque repas, afin d’acheter l’essentiel et dans de bonnes quantités. Dans l’idéal, prévoyez les menus de la semaine pour acheter ce dont vous avez besoin, rien de plus ! Astuce : Avant de faire les courses, prenez une photo de l’intérieur du frigo et des placards. Elle permet de vérifier la présence d’un produit qui ne serait pas noté sur la liste de courses, en cas de doute.

2) Cuisiner dans les bonnes quantités

Pour éviter les restes qui s’accumulent dans le réfrigérateur et finissent par être jetés, n’hésitez pas à doser ou peser les aliments avant de les cuisiner. Verre doseur, tasse, cuillère à soupe, … Il existe de nombreux ustensiles pour calculer les quantités adaptées au nombre de personnes à table.

3) Prêter attention aux dates de péremption

Certains aliments sont jetés à la poubelle à tort, alors qu’ils étaient encore consommables, à cause d’une mauvaise lecture de la date de péremption. Selon les produits, les étiquettes peuvent indiquer une DLC ou une DLUO.

La DLC est la Date Limite de Consommation, qui concerne les denrées les plus périssables comme les produits laitiers, les œufs, la viande… elle indique la date jusqu’à laquelle la consommation est possible. Mais attention on évite de la dépasser de plus de quelques jours, car cela présente un risque sanitaire. Pas question de plaisanter avec la DLC !

La DLUO est la Date Limite d’Utilisation Optimale, elle indique la date jusqu’à laquelle la denrée est au sommet de son goût. Si cette date est dépassée, le produit sera sans doute moins goûteux, mais pas dangereux toujours dans la limite du raisonnable ! Inutile donc de jeter dans l’immédiat. Dans tous les cas, il faut privilégier les dates éloignées pour limiter les risques de péremption, contrôlez la composition des produits transformés pour éviter les goûts cachés que vous pourriez ne pas aimer (ail, estragon ou basilic). Petite astuce, si vous faites des courses pour le soir même, choisissez plutôt les produits placés en tête d’étalage, dont la DLC est proche, vous leur éviterez de finir à la poubelle.

4) Respecter la chaîne du froid

Afin d’éviter de perdre des aliments à cause d’une rupture de la chaîne du froid, il faut veiller à bien conserver les produits frais, de leur sortie du rayon en supermarché à leur arrivée dans votre réfrigérateur et congélateur. Il est conseillé de prendre ces produits en dernier au moment des courses, de les transporter dans des sacs isothermes et de les placer aussitôt au frais de retour à la maison.

À lire aussi : Conservation par le froid : comment ça marche ?

5) Bien conserver les aliments

On le sait acheter frais, c’est mieux. Ce que l’on sait moins c’est que ces produits peuvent réduire le gaspillage alimentaire. Préférer les produits frais et maison imposent, des courses plus fréquentes et surtout une bonne gestion du frigo. Les produits frais sont peu, ou pas transformés et occasionnent que très peu voire aucun gaspillage lié à leur transformation en usine et en plus ils sont bien meilleurs pour la santé. Pour leur conservation, pas de panique, cela s’apprend vite. Mettez-les dans la zone du frigo adaptée, les réfrigérateurs récents contrôlent mieux l’humidité et prolongent, par conséquent, la durée de vie des aliments. Commencez par repérer la zone la plus froide : généralement, les niveaux du bas, excepté pour les modèles à froid ventilé où les températures sont homogènes. Dans cette zone froide, on met les viandes, les pâtisseries, les crèmes fraîches, crudités, fromages frais et plats cuisinés. Placez les crèmes entamées, les autres produits laitiers, les légumes, viandes ou poissons cuits dans la zone intermédiaire. La zone la moins froide, généralement le bac à légumes, accueillera les fruits, légumes et fromages non frais. Quant au beurre ou aux boissons, direction la porte ! Rangez toujours les aliments entamés dans des boîtes hermétiques, ou emballés dans du film alimentaire, pour éviter de contaminer l’ensemble du frigo. Astuce : Rangez également les achats les plus récents au fond du frigo, afin de consommer les produits plus anciens. Si votre frigo n’est pas récent, contrôlez tous les jours l’état du bac à légumes, tapissez-le de papier essuie-tout pour absorber le surplus d’humidité et retournez les pour leur éviter de mariner. Pensez également à mettre les fruits déjà mûrs au frais et à les sortir du sac avant de les ranger ! Un frigo bien rangé, est synonyme d’aliments mieux conservés. Ne pas jeter, c’est conserver les denrées aussi longtemps que possible, dans les meilleurs conditions possibles… et pour ce faire, rien de plus efficace qu’un réfrigérateur rangé et ordonné.

Des indications de conservation figurent souvent sur les emballages des aliments (au sec, à l’abri de la lumière, au frais, au congélateur, etc.). Il est conseillé de bien suivre ces conseils pour préserver au mieux les denrées.

Pour rallonger la durée de vie de certains aliments, il est possible de les congeler. Ainsi, un produit dont la DLC se rapproche peut se conserver un peu plus longtemps au congélateur.

À lire aussi : Produits frais : bien les conserver

À lire aussi : Comment ranger son frigo ?

6) Cuisiner les restes et épluchures

Il est tout à fait possible de sublimer les restes, et même les épluchures. C’est même souvent très simple : faire une salade froide avec des pâtes, préparer du pain perdu avec du pain rassis, utiliser les fruits trop mûrs pour préparer une compote, cuisiner un gratin avec des légumes abîmés…La cuisine des restes est un art en soi, et certainement pas un art au rabais ! Recycler les plats de la veille et en inventer de nouveaux, c’est ludique, économique et écologique. Plutôt que de les jeter, emballez-les soigneusement et glissez-les au frigo. Le lendemain, alignez les restes dans votre lunch box ! Plan B ? Parcourez les recettes sur internet, le site « le bruit du frigo » vous donnera des idées boulettes, croquettes et galettes, gratins, quiches et pizzas, omelettes ou ratatouilles, pain perdu et croûtons, salades et soufflés… Elles sont nombreuses et elles évitent le gâchis, en restant aussi gourmandes qu’avec des produits frais.  Astuce : Si vous êtes en panne d’inspiration et d’internet, mixez ! Les fruits deviennent smoothies, les légumes se transforment en soupe et tous peuvent faire des sauces, allongées avec de la crème ou du bouillon.

À lire aussi : Comment valoriser les épluchures ?

7) Faire un compost

Dans un jardin, sur une terrasse ou un balcon, il est possible d’installer un compost pour valoriser ses déchetsalimentaires (et bien plus !). Le compost est basé sur la décomposition des déchets par des microorganismes : ceux-ci exigent un régime alimentaire varié tout comme vous. On y déverse les épluchures de la cuisine et les déchets organiques du jardin après les avoir fragmentés en morceaux. En règle générale, les végétaux se compostent (fruits, légumes, fleurs, céréales, légumineuses…), ainsi que les coquilles d’œuf broyées, le thé et le café avec leurs filtres, le papier journal, les feuilles mortes. Le compost est de meilleure qualité si l’on alterne les couches de déchets secs et mouillés, verts et bruns, et si l’on mélange chaque couche avec la précédente. Il est conseillé d’ajouter un peu de terre, d’arroser pour empêcher son dessèchement. Composter permet de réduire considérablement le poids de ses déchets et donc son impact environnemental.

Il existe une multitude d’autres astuces pour cesser le gaspillage alimentaire à vous de vous les approprier.

Laissez votre commentaire