Allaiter réduirait le risque de diabète

Allaiter réduirait le risque de diabète

523
0
<<<
>>>

On le sait, l’allaitement est le meilleur moyen de nourrir bébé de sa naissance jusqu’au sevrage. En effet, le lait maternel est spécialement adapté à ses besoins et contribue à sa santé et son développement. En outre, l’allaitement aurait aussi des bénéfices pour la mère. D’après les recherches, il aiderait à la perte de poids pris pendant la grossesse et réduirait le risque de cancer du sein.

Plus récemment, des chercheurs ont même estimé que le fait d’allaiter son enfant durant au moins six mois permettrait de réduire significativement le risque de diabète de type 2 chez la mère. Explications.

Diabète : une maladie incurable

Le diabète de type 2 est une maladie chronique incurable notamment lié à la sédentarité, à la consommation de tabac ou à une alimentation malsaine. Il apparaît lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou que l’organisme n’utilise pas correctement l’insuline qu’il produit. Il provoque des symptômes gênants et oblige les malades à suivre des traitements parfois contraignants. Selon les derniers chiffres de l’OMS, 422 millions de personnes seraient atteintes de diabète dans le monde (2014). La prévalence de la maladie chez les adultes de plus de 18 ans est passée de 4,7 % en 1980 à 8,5% en 2014. Si rien ne change, l’OMS prévoit qu’en 2030, le diabète devienne la 7ème cause de décès dans le monde.

Pour se protéger contre la maladie, il est actuellement recommandé d’adopter un mode de vie sain passant notamment par une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et un poids de forme stable. Il pourrait également bientôt être conseillé aux jeunes mamans d’allaiter en prévention du diabète de type 2. C’est en tout cas ce que suggère une récente étude menée par des chercheurs des universités du Minnesota et de l’Alabama (États-Unis).

Deux fois moins de risques grâce à l’allaitement

L’étude, publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), estime que le risque des femmes pourrait être réduit de 47 % dans le cas où ces dernières allaiteraient leur enfant durant au moins six mois après l’accouchement.

En outre, elle montre un lien fort entre la durée de l’allaitement et la réduction du risque de développer un diabète de type 2.

Les chercheurs précisent que des études complémentaires sont maintenant nécessaires pour connaître les origines exactes de cette conséquence bénéfique de l’allaitement.

Laissez votre commentaire