ASMR : la méthode de relaxation en vidéo

ASMR : la méthode de relaxation en vidéo

41
0
<<<
>>>

asmr Le bruit d’une page qui se tourne ou du papier bulle qui éclate vous détend ? Vous êtes peut-être adepte de l’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response) sans le savoir.

Cette méthode de relaxation peu commune s’appuie sur la détente et le plaisir par les sons. Les nombreuses vidéos d’ASMR disponibles sur Youtube mélangent les bruits en tout genre : murmures, crépitements, son d’un papier qui se froisse, tapotements, … Des stimuli sonores qui déclenchent chez certains une profonde détente.

La technique, apparue aux États-Unis au début des années 2000, reste encore discrète en France. Pourtant, ses adeptes ne jurent déjà que par ses pouvoirs relaxants. Certains parlent même « d’orgasme cérébral ». Qu’en est-il exactement ? Faut-il se laisser convaincre ? Pharma-GDD vous dit tout.

L’ASMR, qu’est-ce que c’est ?

Un ASMR est une sensation agréable ressentie à l’écoute d’un bruit du quotidien. Il peut s’agir d’un chuchotement, du bruit d’un papier qui se déchire ou encore du son d’une paire de ciseaux.

Les vidéos d’ASMR multiplient ce genre de bruits pour faire vivre une expérience relaxante et agréable à ses spectateurs. Les auteurs se confient généralement face à une caméra dans un décor épuré, très intime. Ils tapotent ou caressent des objets de toutes sortes en chuchotant, dans l’objectif que les sons provoquent des sensations agréables à ceux qui les entendent.

Pour rendre l’expérience encore plus immersive, les auteurs des vidéos d’ASMR sont équipés de microphones binauraux. La qualité auditive est alors telle que les bruits semblent très proches.

En regardant ces vidéos, les spectateurs décrivent un sentiment de profonde déconnexion et de plaisir intense caractérisé par des frissons agréables le long de la colonne vertébrale, dans le bas du dos, les bras ou les jambes. Néanmoins, tout le monde n’est pas capable de ressentir un ASMR. Certaines personnes ne réagissent qu’à certains sons, tandis que d’autres ne ressentent pas d’émotions particulières à l’écoute de ces sons.

L’ASMR, une technique de relaxation érotique ?

L’intimité dégagée par ces vidéos et « l’extase sensorielle » qu’elles provoquent peut sembler presque érotique. Si bien qu’à ses débuts, la méthode est appelée « massage cérébral » ou « orgasme cérébral ». Ce n’est qu’en 2010, qu’elle est renommée ASMR (de l’anglais Autonomous Sensory Meridian Response soit « réponse automatique des méridiens sensoriels »).

Néanmoins, les adeptes s’accordent majoritairement à dire que les vidéos ne provoquent aucune excitation sexuelle et que la méthode n’a pas cette vocation.

L’ASMR, une méthode efficace ?

À l’heure actuelle, il existe peu d’études scientifiques qui expliquent le phénomène. Une enquête de 2015 a tout de même permis de mieux comprendre l’ASMR et sa communauté.

Les deux psychologues à l’origine de l’étude, Emma L. Barratt et Nick J.Davis, ont démontré que le chuchotement déclenche un ASMR chez 75 % des adeptes. L’attention personnelle et les sons spécifiques (tapotements d’ongles, emballages plastiques…) sont plébiscités par 69 % et 64 % d’entre eux. Ils sont 53 % à être également sensibles aux mouvements lents.

Les scientifiques sont également parvenus à déterminer les motivations qui poussent les spectateurs à regarder de telles vidéos. Dans 98 % des cas, ils recherchent un moyen de relaxation. La majorité d’entre eux utilise d’ailleurs ces vidéos pour trouver le sommeil ou faire face au stress.

Peu d’individus (5%) ont déclaré avoir recours à cette méthode à la recherche d’une forme de plaisir sexuel. La grande majorité des participants (84%) était en désaccord avec cette notion.

L’ASMR, pourquoi ça marche (ou pas) ?

À première vue, les vidéos d’ASMR peuvent sembler étranges, voire mettre mal à l’aise. Mais ceux qui y sont sensibles expriment une profonde détente en les regardant. Si les scientifiques ne sont pas encore parvenus à expliquer précisément les raisons de cette sensation, la communauté ASMR avance déjà quelques explications.

Certains adeptes comparent la discipline avec d’autres techniques de relaxation bien connues, comme le yoga ou la méditation. Pour d’autres, elle agit à la façon d’une douce musique poétique qui viendrait « chatouiller » le cerveau. Les partisans de la discipline revendiquent aussi l’atmosphère bienveillante qui règne dans les vidéos. Ce cocon chaleureux agirait comme un « câlin » virtuel et libérerait les hormones du plaisir, comme lorsqu’un proche nous complimente ou nous enlace.

Quoi qu’il en soit, s’accorder un peu de temps pour soi, isolé de l’extérieur, est propice à la détente. Les vidéos d’ASMR sont gratuites et facilement accessibles sur Youtube. Tenter l’expérience n’engage donc à rien … Sauf au risque de devenir accro ! Alors, on tente ?

Laissez votre commentaire