Assainir et purifier l’air de sa maison

Assainir et purifier l’air de sa maison

797
0
<<<
>>>

assainir purifier intérieur maison

La lutte contre les virus de l’hiver (grippe, n-Covid-19, gastro, etc…) passe par des mesures de prévention que désormais nous connaissons tous. Le lavage des mains au savon doit s’effectuer toutes les heures et quand cela n’est pas possible, il faut utiliser un gel hydroalcoolique. Eternuer dans son coude, se moucher dans des mouchoirs en papier, éviter de se serrer la main ou de s’embrasser. La France vit désormais avec ces recommandations qui sont largement diffusées. Mais à l’heure où certains d’entre vous doivent rester chez eux, qu’en est-il de votre intérieur ? Actu GDD vous donne des astuces pour purifier l’air ambiant.

Aérer sa maison

On ne le répétera jamais assez mais ouvrir ses fenêtres en grand pour renouveler l’air des pièces est un geste à faire tous les jours et toute l’année. 10 minutes suffisent pour se débarrasser des polluants présents dans nos intérieurs tout comme des mauvaises odeurs et des microbes se trouvant dans l’atmosphère. Si ce n’est pas déjà le cas, prenez cette habitude pour assainir l’air de votre maison.

Purifier l’air ambiant

Il existe de nombreuses solutions pour désinfecter l’air de votre habitat. Elles font toutes appel à l’aromathérapie c’est-à-dire aux huiles essentielles. Vous pouvez utiliser un spray assainissant prêt à l’emploi que l’on vaporise dans la pièce. Ces sprays utilisent une synergie d’huiles essentielles : jusqu’à 41 pour celui de Puressentiel qui va être à la fois antiviral, antibactérien et antifongique. Il va même éliminer les moisissures.

Attention à ne pas avoir la main lourde et à respecter les indications du fabricant : souvent une ou 2 pulvérisations par pièce par jour suffisent !

Par précaution, on n’utilise pas ces sprays assainissants en présence d’enfants de moins de 7 ans, de femmes enceintes ou allaitantes, de personnes asthmatiques, épileptiques ou allergiques. Il convient de lire le mode d’emploi avant de s’en servir.

Les diffuseurs d’huiles essentielles

Autre possibilité pour assainir l’air de sa maison : utiliser un diffuseur d’huiles essentielles. Il existe différents modèles qui ne se démarquent pas seulement par leur esthétisme mais également par leur mode de diffusion : à froid, à chaleur douce ou par ultrasons. Il ne faut pas trop chauffer les huiles essentielles pour ne pas les dénaturer.

Un diffuseur d’huiles essentielles ne doit jamais être utilisé en continu : 2 séances de 20 à 30 minutes par jour en prévention suffisent. Là encore, il ne faut pas le faire en présence d’un enfant de moins de 7 ans, une femme enceinte ou allaitante, une personne asthmatique, épileptique ou ayant des allergies. Il faudra attendre 30 minutes avant qu’elles ne reviennent dans la pièce.

Selon le modèle choisi, le nombre de gouttes à utiliser va différer de même que le nombre de mètres carrés couverts par la diffusion. Il est donc indispensable de lire le mode d’emploi de votre appareil et de le respecter.

Les huiles essentielles assainissantes

Pour les plus novices d’entre vous ou tout simplement pour aller plus vite et n’avoir à la maison qu’un seul produit, mieux vaut se tourner vers des complexes de diffusion prêts à l’emploi comme Odarome du Docteur Valnet ou le complexe Grand Air de chez Phytosun Aroms. Avec eux, pas moyen de se tromper, leur composition a été pensée par des professionnels.

Mais vous faites peut-être déjà partie des adeptes de l’aromathérapie ou vous souhaitez vous lancer ? Nous allons vous proposer quelques huiles essentielles que l’on peut diffuser et dont l’efficacité est bien connue.

  • Huile essentielle de Citron : elle laisse un parfum frais agréable et assainit l’air. Par voie orale, elle permet de stimuler les défenses naturelles et est utilisée comme remède des affections respiratoires.
  • Huile essentielle de Citronnelle : bien connue pour éloigner les moustiques, elle est également antibactérienne et antifongique. On l’utilise également contre les infections ORL.
  • Huile essentielle d’Encens : son odeur caractéristique est généralement appréciée. Elle est antiseptique et combat les infections de l’appareil respiratoire. Expectorante, elle stimule les défenses immunitaires et apaise.
  • Huile essentielle d’Eucalyptus radié : c’est l’huile des affections respiratoires. Elle est antivirale et antibactérienne. Décongestionnante, elle soutient le système immunitaire et donne un regain d’énergie. On peut également lui préférer l’eucalyptus citronné à l’odeur plus douce.
  • Huile essentielle de Laurier noble : antibactérienne, antivirale et fongicide. Néanmoins en diffusion son odeur peut être clivante comme c’est le cas pour le Tea-Tree.
  • Huile essentielle de Lavande : c’est une huile très polyvalente qui est antiseptique en plus de lutter contre les manifestations du stress.
  • Huile essentielle de Myrte rouge : son délicieux parfum était déjà connu dans l’Antiquité. Cette huile antiseptique est un remède des affections pulmonaires.
  • Huile essentielle de Niaouli : antiseptique, antivirale et antimycosique, elle stimule également les défenses naturelles. Son action est proche de celle de l’Eucalyptus radié mais moins forte.
  • Huile essentielle de Pamplemousse : son odeur respire le frais et elle permet de désinfecter l’atmosphère.
  • Huile essentielle de Pin sylvestre : antiseptique des voies respiratoires, sa diffusion permet de purifier l’air ambiant en période d’épidémies hivernales. Elle est également décongestionnante .
  • Huile essentielle de Ravintsara : puissant antiviral et antiseptique, elle joue aussi sur la fatigue et l’immunité.
  • Huile essentielle de Romarin à cinéole : il est efficace comme remède des affections respiratoires et soulage l’encombrement bronchique.
  • Huile essentielle de Thym à linalol : antiseptique puissant, il est employé dans les infections pulmonaires et pour purifier l’air ambiant.

Vous pouvez les utiliser seule ou associer 2 ou 3 huiles essentielles en diffusion : eucalyptus, citron et thym à linalol se complètent très bien. Toutefois, ne jouez pas les apprentis sorciers : n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé avant de les employer. Nous vous rappelons que les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées chez les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes asthmatiques, épileptiques ou allergiques et chez les enfants de moins de 7 ans.

Les informations apportées ici sont tirées de la littérature et ne sont que des exemples. Elles ne tiennent pas lieu de diagnostic.

Laissez votre commentaire