Bouche sèche : quelles causes ?

Bouche sèche : quelles causes ?

317
0
<<<
>>>

bouche sèche

Soif accrue, impression de brûlure ou d’irritation buccale, gorge collante et sèche, … Ces sensations de « bouche sèche », aussi appelée xérostomie, sont dues à une réduction de la production de salive. Souvent bénigne, la xérostomie peut néanmoins devenir gênante (mauvaise haleine) ou s’aggraver en entrainant une infection ou lésion de la bouche (de type mycose), une inflammation comme une gingivite ou encore des caries. Retour sur les principales causes de la bouche sèche.

La déshydratation

Avoir la « bouche sèche » est souvent un signe de déshydratation. Dans ce cas, la sensation est temporaire et disparaît lorsque vous vous réhydratez.

Le vieillissement

Avec l’âge, les glandes salivaires produisent moins de salive. C’est pourquoi, il n’est pas rare que les personnes âgées ressentent cette sensation de bouche sèche.

La prise de médicaments

La prise de certains médicaments peut entraîner la sécheresse buccale. C’est le cas des antidépresseurs, des antihistaminiques, des diurétiques, de certains antalgiques, des neuroleptiques (agissant sur le psychisme), des antiparkinsoniens, des anxiolytiques, des antispasmodiques, des antihypertenseurs ou encore de certains médicaments prescrits dans les chimiothérapies anticancéreuses.

Certaines maladies

Le manque de salivation peut aussi refléter une pathologie. Plusieurs maladies sont connues pour accentuer la sensation de bouche sèche : maladie de Parkinson, dépression, anxiété, maladie d’Alzheimer, syndrome de Gougerot-Sjögren, VIH, sida, diabète, maladie rénale chronique, … Des interventions chirurgicales peuvent aussi causer cette sécheresse buccale comme l’ablation des glandes salivaires ou une radiothérapie de la tête ou du cou.

Soulager la sécheresse buccale

Lorsqu’elle n’est pas due à la prise de médicaments ou à une pathologie, la sécheresse buccale peut être soulagée. Pensez à boire de l’eau, notamment lorsque vous parlez beaucoup. Évitez les aliments et boissons déshydratants comme les aliments salés, les plats épicés, le café et l’alcool. Vous pouvez aussi stimuler la salivation en mâchant un chewing-gum sans sucre. Ces petits gestes ne remplacent pas cependant une hygiène buccodentaire irréprochable et la consultation régulière d’un dentiste.

A lire aussi :

Laissez votre commentaire