Bruxisme : comment en finir avec le grincement de dents ?

Bruxisme : comment en finir avec le grincement de dents ?

430
0
<<<
>>>

Votre partenaire de chambre est usé(e) par vos grincements de dents répétés la nuit ? Il vous arrive même de grincer des dents pendant la journée ? Pas de doute, vous êtes atteint de bruxisme. Cette mauvaise habitude, en plus d’être désagréable pour l’entourage, peut avoir des conséquences néfastes sur la dentition et induire des douleurs musculaires au niveau de la mâchoire.

Pour mieux comprendre ce syndrome, Pharma GDD fait le point sur le bruxisme, ses causes, ses conséquences et surtout les solutions permettant de lutter contre ce réflexe.

Qu’est-ce que le bruxisme ?

Le bruxisme est lié à un dysfonctionnement de la mâchoire. Celle-ci effectue des mouvements apparemment incontrôlables et sans raison apparente.

Dans l’esprit d’une large majorité d’entre nous, le bruxisme est associé au grincement de dents qui apparaît durant la nuit. Pourtant, il existe plusieurs sortes de bruxisme. Il peut être silencieux ou non et se manifester de jour comme de nuit.

On distingue deux types de bruxisme :

  • Le bruxisme centré : il se caractérise par des mouvements verticaux répétés qui raidissent les muscles élévateurs. Les articulations et la dentition sont alors soumises à une pression élevée. Ce type de bruxisme peut être silencieux.
  • Le bruxisme excentré : il se caractérise par un mouvement collatéral des mâchoires, c’est-à-dire que les dents se déplacent d’avant en arrière. Il provoque des grincements de dents généralement plus bruyants que le bruxisme centré.

Le bruxisme se manifeste dans la majorité des cas durant la nuit. On parle alors de bruxisme nocturne. Il est plus difficile à contrôler que le bruxisme diurne (en journée), car les personnes touchées ne s’en rendent pas toujours compte et qu’il est très difficile, voire impossible, de contenir de tels mouvements en dormant.

Quelles sont les causes du bruxisme ?

Il n’existe pas une cause unique au bruxisme. Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer :

  • Le stress et l’anxiété sont mis en cause dans la majorité des cas. Ils sont non seulement préjudiciables à un bon sommeil, mais peuvent également entraîner une certaine tension dans la mâchoire responsable du grincement des dents.
  • Des troubles du sommeil sont souvent constatés chez les personnes souffrant de bruxisme. L’apnée du sommeil semble être un facteur de risque important, tout comme la paralysie du sommeil, les états de semi-conscience, le fait de parler durant son sommeil ou encore les comportements violents durant la nuit.
  • La consommation de substances psychoactives (tabac, alcool, caféine, …) qui peut entraîner des problèmes d’assoupissement et des troubles du sommeil.
  • Des troubles dentaires peuvent également provoquer des grincements de dents. C’est le cas d’une occlusion dentaire (mauvais alignement des dents du haut et du bas) ou encore d’une infraclusion dentaire (les dents du haut et du bas ne se touchent pas).
  • Certains antécédents médicaux comme une anesthésie avec intubation.
  • Des « tics » gestuels qui habituent la mâchoire à être en mouvement, tel que la mastication d’objets (crayons, capuchons de stylo, bijoux, …).

Quels sont les risques liés au bruxisme ?

Outre le grincement des dents, le bruxisme présente des effets indésirables, qui peuvent être irréversibles si l’on ne fait rien.

Les effets du bruxisme à court terme :

  • Des maux de tête ;
  • Des douleurs musculaires au niveau de la mâchoire ;
  • Des maux d’oreilles ;
  • Des troubles du sommeil (pour soi et pour le partenaire de chambre) ;
  • Une inflammation des gencives ;
  • Des difficultés à ouvrir la bouche ;
  • Une rigidité au niveau des épaules.

Les effets du bruxisme à long terme :

  • Un déchaussement des dents ;
  • Une dégradation de l’émail et de la dentine des dents ;
  • Une sensibilité dentaire ;
  • Une érosion des dents et des couronnes dentaires ;
  • Une cassure des dents et, dans les cas les plus graves, l’atteinte d’un nerf dentaire.

Les solutions pour lutter contre le bruxisme

Pour éviter d’en arriver là, il faut agir vite. En premier lieu, il faut éviter l’usure des dents en prenant des mesures préventives. Il est indispensable de se munir d’une gouttière dentaire anti-bruxisme. Celle-ci constitue un « bouclier » entre les dents supérieures et inférieures et permet de limiter leur érosion. Elle se porte la nuit pour limiter les effets du bruxisme nocturne. Il est également conseillé de pratiquer des massages de sa mâchoire quotidiennement pour l’aider à se relâcher. Naturellement, en cas de bruxisme diurne, il faut à tout prix s’empêcher de grincer des dents et détendre sa mâchoire autant que possible dans la journée.

Dans un second temps, il faut tenter de résoudre le problème en s’attaquant à l’origine du bruxisme. Il existe différentes possibilités comme des thérapies contre le stress, l’hypnose ou encore l’ostéopathie. Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un professionnel de santé pour mettre le doigt sur la source du grincement de dents et obtenir un traitement adapté.

Évidemment, il convient d’adopter en parallèle de bonnes habitudes d’hygiène de vie. La consommation de tabac, d’alcool ou de caféine doit être limitée pour limiter les effets secondaires. Il est également conseillé de mettre en place les bons réflexes permettant de réduire le stress et de bien dormir (faire du sport, bien manger, essayer la méditation, …).

Il faut savoir qu’une rééducation de la mâchoire est parfois nécessaire. Les personnes souffrant de bruxisme peuvent se voir proposer une orthèse d’avancée mandibulaire. Cette gouttière dentaire favorise l’avancement de la mâchoire. Elle vient ainsi corriger la position de la mâchoire et de la langue pour diminuer le grincement de dents, mais aussi les ronflements.

Par ailleurs, sachez que le bruxisme a tendance à s’estomper avec l’âge et que les manifestations sont variables au cours du temps. De quoi desserrer (un peu) les dents !

Laissez votre commentaire