Calendrier vaccinal : ce qui change en 2019

Calendrier vaccinal : ce qui change en 2019

747
0
<<<
>>>

Le ministère de la Santé a publié le jeudi 7 mars sur son site officiel le nouveau calendrier vaccinal pour l’année 2019. Élaboré à partir de recommandations actualisées et d’un avis rendu par la Haute autorité de santé (HAS), il intègre des modifications moins importantes qu’en 2018. Pour rappel, le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 était passé de trois à onze dans le but d’augmenter la couverture vaccinale pour des maladies telles que la rougeole.

Un nouveau vaccin contre le papillomavirus

Le papillomavirus humain (HPV) est responsable chaque année d’environ 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus. Dès le 1er avril 2019, toute nouvelle vaccination contre le HPV se fera avec un nouveau vaccin, le Gardasil 9®. Comme son nom l’indique, il protège contre neuf souches différentes de papillomavirus. Ce vaccin est recommandé aux jeunes femmes et aux jeunes hommes entre 11 et 14 ans ainsi qu’aux patients immunodéprimés âgés de 11 à 19 ans. Un rattrapage de la vaccination est possible entre 15 et 19 ans. Le vaccin contre le HPV constitue, avec le frottis de dépistage, une mesure indispensable pour la prévention du cancer du col de l’utérus chez la femme.

Le BCG ne sera plus obligatoire

Depuis 2007, le BCG (vaccin contre la tuberculose) n’est plus obligatoire pour les enfants. À partir du 1er avril, cette mesure s’appliquera également pour la formation et l’embauche des professionnels de santé et du secteur paramédical. Les personnes qui travaillent dans des établissements accueillant des enfants de moins de six ans, des personnes précaires ou des migrants ne seront plus dans l’obligation de se faire vacciner. Cette mesure a été justifiée par le fait que les cas de tuberculose sont en baisse constante dans la population générale depuis trente ans. La médecine du travail pourra cependant proposer le BCG au cas par cas, notamment aux professionnels du secteur sanitaire et social qui ne sont pas encore vaccinés. À noter : le vaccin contre l’hépatite B devient obligatoire pour tous les assistants dentaires en formation.

Vaccin contre la grippe

Les vaccins trivalents contre la grippe saisonnière (Vaxigrip® et Fluarix®) ne seront plus commercialisés. Ils seront remplacés, pour l’hiver 2019-2020, par deux nouveaux vaccins protégeant contre quatre souches du virus : Fluarix Tetra® et Vaxigrip Tetra®. Ces vaccins pourront être administrés dès l’âge de six mois. En parallèle, Influvac Tetra® dispose dorénavant d’une Autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les enfants à partir de trois ans. Tous les pharmaciens pourront procéder à la vaccination antigrippale dès l’hiver prochain. Les compétences vaccinales s’étendent également aux infirmiers.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le calendrier vaccinal dans son intégralité : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccinal_mars_2019.pdf.

Laissez votre commentaire