Canicule : un premier bilan rassurant

Canicule : un premier bilan rassurant

335
0
<<<
>>>

canicule

Après les fortes chaleurs, le mercure redescend peu à peu sur l’hexagone rendant l’air plus respirable. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, en a profité, ce mercredi 8 août, pour dresser un premier bilan rassurant tout en appelant à « rester vigilant avec les personnes âgées ».

« Aucun signal d’alerte »

Ces derniers jours, la France prend une bouffée d’air frais après deux semaines de canicule. De son côté, la ministre de la santé peut, elle aussi, souffler. Le bilan sanitaire s’avère « plutôt rassurant », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse, comme le révèle Sciences et Avenir. Si les chiffres définitifs de surmortalité sont attendus pour septembre, elle affirme que les différentes administrations n’ont, pour l’instant, fait remonter « aucun signal d’alerte inquiétant ».

Dans les hôpitaux, les services d’urgences ont enregistré « une petite suractivité », avec en moyenne « entre 3 % et 6 % des passages qui étaient réellement en lien avec la canicule ».

Par ailleurs, le ministère a dénombré « 25 à 26 hôpitaux en tension ces derniers jours, pour des motifs variables (…) mais aucun en raison de la canicule ».

Face à ces premiers chiffres, la ministre de la Santé a annoncé vouloir « lever l’alerte » canicule dès ce mercredi et arrêter la diffusion de messages préventifs dans les médias nationaux. Elle a également confié vouloir prendre « quelques jours de congé ».

La vigilance reste d’actualité

Derrière cette apparente décontraction, la ministre de la Santé n’en reste pas moins prudente. Elle appelle à « rester vigilant avec les personnes âgées » en raison du risque de décès pouvant survenir « plusieurs jours après l’épisode caniculaire ».

Les parents de jeunes enfants sont aussi appelés à la prudence après « l’augmentation notable du nombre de noyades » cet été.

Malgré ces quelques jours de repos, Agnès Buzyn a précisé qu’elle resterait « mobilisée », car « l’été va rester chaud au moins jusqu’au mois de septembre » et qu’elle sera « évidemment prête à revenir si nécessaire ».

Laissez votre commentaire