Circoncision et sexualité : ce que ça change

Circoncision et sexualité : ce que ça change

585
0
<<<
>>>

circoncision sexualitéPratiquée pour des raisons esthétiques, médicales ou religieuses, la circoncision consiste à retirer le prépuce, petite peau située à l’extrémité du pénis. Côté sexo, qu’est-ce que ça change ? Le plaisir est-il altéré ou au contraire décuplé ? On vous explique.

Des sensations différentes

Pour l’homme, la muqueuse du gland n’étant plus protégée, elle se trouve constamment en contact avec le tissu des vêtements. Sa surface acquiert alors une couche de kératine qui la rend plus épaisse et donc moins sensible. En outre, le prépuce possède une fonction sensorielle : c’est, en effet, une des zones érogènes du corps masculin. Le retirer peut donc entraîner une perte de sensations et moins de plaisir lors des rapports.

Pour la femme, la circoncision de son partenaire, rend les pénétrations un peu plus difficiles. Elle diminuerait ainsi la lubrification vaginale et rendrait l’orgasme plus difficile à atteindre.

Des rapports plus longs ?

La légère perte de sensibilité de ces messieurs prolongerait le plaisir. L’éjaculation serait retardée et les rapports plus longs. La différence reste toutefois légère par rapport à la normale. On sait désormais que l’idée reçue selon laquelle la circoncision permettrait de résoudre un problème d’éjaculation précoce est fausse.

Moins de gêne pour la femme

Après la circoncision, le gland et le pénis apparaissent plus secs. Chez certaines femmes, elle peut donc lever une certaine gêne durant les préliminaires.

Un impact minime sur la sexualité

Les spécialistes s’accordent à dire que ces effets restent néanmoins minimes sur la sexualité. C’est notamment le désir, les jeux sexuels et l’imaginaire érotique qui vont permettre au couple de s’épanouir dans leur sexualité. Si des problèmes de sécheresse vaginale ou de perte de sensibilité apparaissent, il existe de nombreuses façons d’y remédier : lubrifiants, préservatifs, stimulants, accessoires intimes, … Si besoin, sexologues et psychologues pourront également s’avérer de bon conseil pour surmonter les difficultés et répondre à vos questions.

A lire aussi : Sexualité et stérilet : est-ce que ça fait mal ?

Laissez votre commentaire