Combien de litres d’urine dans une piscine ?

Combien de litres d’urine dans une piscine ?

335
0
<<<
>>>

urine piscineSi vous attendez avec impatience les beaux jours pour lézarder au soleil et barboter dans la piscine, cette nouvelle étude risque de vous refroidir. Après avoir analysé la qualité de l’eau de 31 piscines publiques réparties dans deux villes canadiennes, des chercheurs révèlent la présence d’urine dans l’ensemble des bassins. D’après leurs calculs, publiés dans la revue Américaine Environmental Science & Techonology Letters, un bassin de taille moyenne (environ un tiers d’une piscine olympique) contiendrait pas moins de 75 litres d’urine !

Un phénomène encore plus important dans les jacuzzis

Et la découverte ne s’arrête pas là ! Les nageurs se laisseraient aller non seulement dans les piscines, mais encore davantage dans les bains à remous. Ainsi, le jacuzzi d’un hôtel aurait une concentration en urine trois fois plus importante que la pire des piscines analysées pour l’étude.

Et les enfants ne seraient pas les seuls coupables. Lors d’un sondage anonyme réalisé aux Etats-Unis et publié en 2012, 19 % des adultes interrogés avaient admis avoir uriné au moins une fois dans leur piscine municipale.

D’après l’étude, les nageurs professionnels seraient d’ailleurs les plus concernés. Lors des Jeux Olympiques de Londres, le nageur Michael Phelps avait admis qu’il s’agissait d’un comportement convenable. Il aurait ainsi déclaré « Je pense que tout le monde pisse dans la piscine. Le chlore l’élimine, donc ce n’est pas mauvais » a rapporté le journal britannique The Guardian.

Quels risques ?

Cette pratique va pourtant à l’encontre des pratiques d’hygiène acceptables par tous. Franchement, qui aurait envie de nager dans l’urine de son voisin ? Car malgré les dires du nageur, l’urine n’est pas éliminée par le chlore. Pour preuve : les chercheurs ont pu prélever le liquide dans toutes les piscines analysées.

Selon les scientifiques, cette étude a pour objectif de promouvoir l’éducation du public sur les pratiques d’hygiène. Ainsi, ils demandent à tous « d’être prévenants envers les autres et de s’assurer de quitter la piscine pour utiliser les toilettes, lorsque la nature appelle ». D’autant que, d’après eux, l’urine pourrait, sur le long terme, provoquer de l’asthme et des irritations respiratoires lorsqu’elle est mélangée avec certains désinfectants.

Alors, toujours tenté par un petit plouf ?

Laissez votre commentaire