Comment protéger sa peau de la pollution ?

Comment protéger sa peau de la pollution ?

237
0
<<<
>>>

peau pollutionLes risques de la pollution pour la planète sont bien connus et font régulièrement l’objet de mise en garde dans les médias. Mais connaissez-vous ses effets sur votre peau ? Allergies, boutons, points noirs, teint terne, … La pollution est l’ennemie numéro un de votre épiderme. Ses effets délétères sont d’autant plus importants si vous habitez en centre-ville où les activités urbaines, les moyens de transport et la forte densité de population n’arrangent rien.

Quelques bons réflexes peuvent heureusement protéger votre peau de la pollution et limiter les dégâts avant qu’il ne soit trop tard. Suivez le guide !

Les effets de la pollution sur la peau

Les différents polluants présents dans l’environnement ont tendance à s’accumuler à la surface de la peau. À la longue, elle n’est plus seulement « salie » par les impuretés : elle se fragilise et réagit de façon excessive.

Parmi les effets de la pollution sur la peau les plus courants, on peut noter :

  • Un risque de sécheresse cutanée, voire d’eczéma, car la pollution altère la barrière protectrice de la peau ;
  • Des boutons et des points noirs liés à un excès de sébum ;
  • Une hypersensibilisation de la peau pouvant provoquer des rougeurs, des irritations et des réactions allergiques ;
  • Un teint terne, en manque d’éclat. On parle d’effet « grise mine » ;
  • Un vieillissement prématuré de la peau à cause des radicaux libres qui dégradent le collagène. Résultat : des rides, des taches et une perte de fermeté.

Chaque peau est différente et ne réagit pas de la même façon face à la pollution. Les peaux sensibles verront plutôt des rougeurs et des irritations apparaître, tandis que les peaux les plus grasses produiront du sébum en excès, favorisant l’apparition de boutons et points noirs.

L’inégalité face à la pollution est aussi une question d’organisme : certains sont mieux armés que d’autres pour se défendre. En effet, chaque organisme dispose d’antioxydants destinés à neutraliser les radicaux libres formés par la pollution. Néanmoins, ce système de défense est plus ou moins performant selon les individus. Surtout, il a tendance à perdre en efficacité au fil du temps. Il ne faut donc pas attendre de voir apparaître de quelconques signes pour agir. Comme dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir !

Les bons gestes pour protéger sa peau de la pollution

Pour que votre peau respire et ne subisse pas les effets de la pollution, elle a besoin d’un petit coup de pouce extérieur. Cela se passe au niveau de votre routine beauté, mais également de votre environnement et de votre alimentation.

1) Bien démaquiller et nettoyer sa peau

C’est le B.A.BA : votre peau doit être démaquillée et nettoyée quotidiennement. Ne zappez sous aucun prétexte ce rituel : il permet d’éliminer les polluants accumulés sur le visage et le cou.

Utilisez un démaquillant doux chaque soir, avant le coucher. Certaines formules « anti-pollution » sont spécialement conçues pour éliminer les particules fines liées à la pollution. Elles contiennent généralement des agents antioxydants destinés à lutter contre les radicaux libres ainsi que des composants purifiants pour nettoyer la peau en profondeur.

Le nettoyant visage doit venir compléter l’action du démaquillage. Là encore, il existe des nettoyants visage « anti-pollution » destinés à éliminer complètement les impuretés de la peau. Ces formules ont pour objectif de détoxifier l’épiderme pour le rendre parfaitement propre et éclatant. Elles s’utilisent matin et soir.

2) Choisir des soins boucliers anti-pollution

Même si vous nettoyez votre peau tous les jours, cela ne suffit pas. Il faut la protéger en créant une barrière entre elle et les agressions extérieures. Pour cela, rien de mieux qu’une crème hydratante riche en actifs antioxydants comme les vitamines C et E ou des polyphénols. C’est ce que les marques cosmétiques appellent un « soin anti-pollution ». Généralement, ce type de soin s’applique chaque matin après le nettoyage. Il s’utilise parfois aussi en crème de nuit, le soir avant le coucher. En pratique, un soin anti-pollution va hydrater la peau en profondeur pour contrer les effets du dessèchement et agir comme un « bouclier » contre les radicaux libres.

Il faut aussi protéger votre peau des rayons du soleil. En effet, les UV, en particulier les UVA, multiplient les effets oxydants de la pollution. Cela conduit à un cercle vicieux appelé « stress oxydatif ». Souvent, les soins anti-pollution intègrent directement un filtre UV dans leur formule. Il est préférable de choisir ce genre de produits tout-en-un, surtout lorsque l’on souhaite une routine beauté rapide et facile à réaliser.

3) S’offrir une cure détox

En complément de ces soins quotidiens, il est nécessaire d’offrir régulièrement une « cure détox » à votre peau. Cela ne veut pas nécessairement dire qu’il faut vous replier à la campagne pour la laisser respirer (quoique …), mais plutôt qu’elle a besoin d’être purifiée en profondeur et de se retrouver dans son plus simple appareil : totalement nue.

Pour une journée 100% détox, suivez ces instructions :

  • Nettoyez votre peau grâce à une brosse nettoyante visage, afin qu’elle soit parfaitement propre ;
  • Réalisez un bain de vapeur maison en plaçant votre visage au-dessus d’un saladier d’eau chaude, une serviette de toilette sur la tête. La vapeur va ouvrir les pores de votre peau afin de faciliter l’extraction des impuretés et d’accroître les effets des soins visage ;
  • Utilisez un gommage visage doux pour débarrasser votre peau des saletés et excès de sébum ;
  • Appliquez un masque hydratant adapté à votre type de peau pour régénérer votre peau et éviter la déshydratation.
  • N’appliquez pas de maquillage sur votre peau durant toute la journée afin de la laisser respirer. Avant de vous coucher, nettoyez-la et appliquez une crème de nuit comme à votre habitude.

Dans l’idéal, cette cure détox doit être renouvelée une à deux fois par semaine afin de protéger sa peau de la pollution.

4) Purifier son environnement

Si vous ne pouvez pas faire grand-chose pour contrôler la pollution extérieure, ne négligez pas la pollution qui se trouve dans votre intérieur et sur laquelle vous pouvez agir. L’air des habitats est encore plus pollué que celui qui se trouve à l’extérieur.

Pour retrouver une atmosphère aussi pure que possible et protéger sa peau de la pollution, il est préférable d’éviter les facteurs aggravants comme les bougies parfumées, les produits d’entretien « chimiques », les matériaux synthétiques ou encore les produits de combustion. Sans oublier d’aérer toutes les pièces au moins 10 minutes par jour.

5) Adapter le contenu de son assiette

Enfin, votre guerre contre les effets de la pollution passe aussi par votre assiette ! Une alimentation variée et équilibrée est garante d’une peau en pleine santé.

Pour restaurer le film hydrolipidique de votre épiderme, il est indispensable de boire suffisamment (au moins 1,5 L d’eau par jour), de consommer de bons acides gras (huiles végétales, poissons gras, noix, noisettes, …) et de faire le plein d’antioxydants (vitamines C, B et E). En revanche, mieux vaut éviter les plats préparés, les mauvaises graisses, le sucre et la charcuterie qui obstruent les pores.

Finalement, le secret d’une peau de bébé réside dans des soins de qualité, quelques bons réflexes et un mode de vie sain. C’est aussi simple que ça !

Laissez votre commentaire