Contraception d’urgence durant la grossesse : quels risques ?

Contraception d’urgence durant la grossesse : quels risques ?

425
0
<<<
>>>

contraception d'urgence durant la grossesseUne contraception d’urgence évite une grossesse dans les cinq premiers jours qui suivent le rapport sexuel. Par inadvertance, il peut arriver de prendre une pilule du lendemain ou du surlendemain alors qu’une grossesse était en cours. Les risques sur l’interruption de la grossesse ou une quelconque malformation du fœtus : on vous dit tout !

Contraception d’urgence au lévonorgestrel : pas de risque pour la grossesse

Dans le cas d’une contraception d’urgence au lévonorgestrel, il n’existe pas de risque d’interruption de la grossesse ni de risque de malformation du fœtus. La grossesse peut être poursuivie normalement.

Pilules EllaOne : des données plus limitées

Certaines pilules du lendemain ou du surlendemain contiennent de l’ulipristal. Ce composant est contre-indiqué durant une grossesse. À ce jour, les études effectuées ne permettent pas de se prononcer sur un risque de malformation.

Laissez votre commentaire