Coups, bosses : comment les soigner ?

Coups, bosses : comment les soigner ?

1356
0
<<<
>>>

Ecchymoses, hématomes, bleus… les contusions surviennent après un choc mais sont généralement bénignes.

Après un coup : que faire ?

Après un choc, on applique le protocole “GREC” : Glace, Repos, EléCoups, bossesvation, Contention. On pose rapidement de la glace à l’endroit atteint, on repose le membre touché, au besoin on le surélève quand c’est possible.

Surtout, on n’applique pas directement les glaçons sur la peau : il y a un risque de brûlure par le froid. On les place dans un tissu ou un gant de toilette au préalable, ou on utilise des poches de froid. Autre alternative : le spray froid, qui va soulager la douleur et limiter l’inflammation.

Votre allié en cas de petit bobo : l’arnica. Sous forme de crème, gel, roll-on ou comprimés, il va soulager et diminuer la contusion grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. Vous retrouverez par exemple en pharmacie Pharm’Up spray froid arnica, Lehning  Arnica gel naturel, Gifrer gel arnica, Médiflor arnica gel…

Les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles (arnica, gaulthérie…) peuvent favoriser la guérison : attention à bien les choisir, n’hésitez pas à demander conseil avant de faire le choix d’une huile, car toutes ne sont pas adaptées à une application cutanée et peuvent ne pas être conseillées dans votre cas.

A lire aussi : Comment utiliser les huiles essentielles ?

L’homéopathie

L’homéopathie (Arnica Montana) peut aussi être indiquée en cas de coups, chocs, hématomes. Elle va aider à calmer la douleur et accélérer la résorption des bosses et des bleus.

A lire aussi : Comprendre et bien se soigner avec l’homéopathie
Qu’est-ce que l’homéopathie et sur quels principes repose-t-elle ?

Quand consulter ?

Un coup se soigne généralement rapidement. En revanche, il est préférable de consulter si :

  • le coup a été porté à la tête
  • il se trouve sur une zone sensible
  • il y a perte de conscience, même de quelques secondes
  • la douleur ne disparaît pas après quelques jours
  • il est impossible de bouger le membre atteint
  • en cas de vomissements

A lire aussi : Douleurs musculaires : que faire ?

Laissez votre commentaire