Cryogénisation : à l’avenir, mythe ou réalité ?

Cryogénisation : à l’avenir, mythe ou réalité ?

291
0
<<<
>>>

CryogénisationLa cryogénisation serait-elle en passe de devenir une option post-mortem répandue, au même titre que l’enterrement et la crémation ? Illégale en France, cette méthode séduit de plus en plus de personnes à travers le monde.

Un espoir de progrès scientifiques pour les malades

En Grande-Bretagne, un juge a récemment donné son aval pour qu’une jeune adolescente, âgée de 14 ans, atteinte d’un cancer, soit cryogénisée après sa mort. Une décision unique pour le pays, rendue publique le 18 novembre 2016.

La jeune fille aujourd’hui décédée, son corps a été transféré aux États-Unis dans un institut de cryogénisation. Avant sa mort, l’adolescente avait déclaré ne pas vouloir mourir et croire que « le fait d’être cryo-conservée […] donne une chance d’être soignée et de se réveiller, même si c’est dans plusieurs centaines d’années ».

Plus de 300 personnes cryogénisées dans le monde

Comme cette jeune fille, plus de 300 personnes sont, à ce jour, cryogénisées à travers le monde. En outre, plus de 3000 personnes ont décidé de faire confiance à la science en s’inscrivant sur les registres des trois entreprises de cryogénisation existantes, Kriorus, Alcor et Cryonics Institute.

Ces entreprises, qui proposent de « réveiller les morts », sont honnêtes quant aux incertitudes liées à cette méthode. Pour elles, il s’agit d’une option alternative, remplie d’espoir, pour les défunts.

Une option qui a tout de même un coût : Cryonics Institute, association à but non-lucratif, demande 29 000 dollars, soit plus de 27 000 euros !

Laissez votre commentaire