Cuisine : quels ustensiles pour préserver ma santé ?

Cuisine : quels ustensiles pour préserver ma santé ?

280
0
<<<
>>>

cuisine ustensilesPour cuisiner sain, il ne suffit pas seulement de sélectionner des produits bio. Si votre poêle est en Téflon, que vos récipients contiennent des phtalates et que vous emballez le tout dans du papier aluminium, vos plats peuvent vite se transformer en cocktails de substances toxiques.

Il est important de choisir des ustensiles de qualité pour préserver votre santé et celle de vos proches. D’une façon générale, il suffit d’opter pour des matériaux durables et, si possible, naturels.

Pharma GDD vous aide à y voir plus clair avant de faire un tri dans vos placards !

On oublie …

1) Les poêles et casseroles en Téflon

Très tendances grâce à leurs propriétés antiadhésives, les poêles et casseroles en Téflon n’en sont pas moins dangereuses pour la santé. Lorsqu’elles sont abîmées et soumis à une forte chaleur, elles libèrent des composés toxiques qui viennent directement migrer dans les aliments.

2) Les moules en silicone

Indéformables et pratiques, les moules en silicone sont appréciés des amateurs de pâtisserie. Néanmoins, il faut prêter attention à la qualité du matériel, car certains moules peuvent libérer des substances nocives durant la cuisson. Il existe, en effet, deux types de moules en silicone : les « Platinium » et les « peroxydés ». Les premiers sont d’une qualité supérieure et résistent bien à la chaleur, tandis que les seconds peuvent s’altérer lors de la cuisson et migrer dans les aliments.

3) Les boîtes de conservation en plastique

Le plastique est une matière polluante, autant pour l’environnement que pour la santé. Lorsqu’il est chauffé, il dégage des produits toxiques (perturbateurs endocriniens, phtalates) qu’il vaut mieux éloigner de vos aliments. Il est notamment pointé du doigt lorsqu’il renferme du Bisphénol A, un composé chimique néfaste pour la santé.

Tous les ustensiles et contenants en plastique devraient donc être évités dans une cuisine : les boîtes de conservation, les bouteilles, les sachets en plastique, etc.

4) Le film étirable et le papier aluminium

Mêmes critiques pour le film étirable, qui est, ni plus ni moins, qu’un plastique très extensible. Lorsqu’il est utilisé pour recouvrir les aliments, des phtalates et du bisphénol A sont susceptibles de migrer dans la nourriture. Peu ragoûtant, n’est-ce pas ?

Le constat n’est guère meilleur pour le papier aluminium, lui aussi utilisé pour recouvrir les plats ou pour la cuisson en papillotes. Lorsqu’il est chauffé et entre en contact avec une substance acide (comme du jus de citron), d’infimes particules d’aluminium peuvent s’introduire dans la nourriture. Celles-ci risquent alors de s’accumuler dans l’organisme, sans qu’il puisse les éliminer entièrement. Il en est de même pour tous les ustensiles de cuisine en aluminium.

5) Le four à micro-ondes

Comme son nom l’indique, cet appareil produit des ondes. Celles-ci ne génèrent pas de substances nocives dans les aliments, mais elles sont susceptibles de fuiter à l’extérieur du four durant son fonctionnement si l’appareil n’est pas bien étanche. À ce moment-là, il peut y avoir des dangers à rester proche de l’appareil en s’exposant à ses micro-ondes. En outre, la cuisson au four à micro-ondes détruit en partie les acides gras et les vitamines des aliments. Il existe de meilleures façons de réchauffer les plats, afin qu’ils conservent leur intérêt nutritionnel pour la santé.

Inutile de vous débarrasser totalement de votre appareil : il peut être utile pour dépanner de façon occasionnelle … Mais pas tous les jours !

On remplace par …

1) Des poêles et casseroles en matériaux traditionnels

Pour cuisiner sain, il faut choisir des poêles et casseroles de qualité. Elles coûtent bien souvent plus cher à l’achat, mais elles durent bien plus longtemps. Les matériaux traditionnels, comme la fonte, l’inox, la pierre ou la céramique, sont des incontournables pour préparer de bons petits plats sans prendre de risques pour votre santé.

Veillez à ce que les poêles ou casseroles ne soient pas recouvertes d’un revêtement, vernis ou émail. Cela limite le risque de migration de substances dans l’alimentation.

2) Des moules en verre

Les moules en silicone peuvent facilement être remplacés par des équivalents plus sains. Vous pouvez bien sûr utiliser des moules en silicone « Platinium », aussi appelé silicone platine, mais l’idéal reste les contenants en verre, sans aucun risque pour la santé.

Le verre assure une bonne répartition de la chaleur et supporte de très hautes températures. En revanche, il est possible que le démoulage soit moins aisé pour les petites pâtisseries (muffins, madeleines, financiers, …). Il suffit d’un peu d’entraînement pour s’y habituer. La bonne astuce consiste à déposer le moule dans de l’eau froide à la fin de la cuisson pour créer un choc de température permettant à la pâte de se décoller.

3) Des boites de conservation en verre ou inox

Il en est de même pour tous les récipients de la cuisine, et notamment les boites de conservation. Le verre est le matériau parfait pour conserver vos aliments : il peut être utilisé en cuisson dans les fours et résiste aussi au froid dans les réfrigérateurs et congélateurs. Il se lave aisément, même au lave-vaisselle.

Pour transporter un repas à l’extérieur de la maison (école, bureau, pique-nique, …), il est préférable d’utiliser des boites en inox. Légères et incassables, elles supportent mieux les déplacements que les boites en verre.

4) Des Bees wraps et du papier cuisson

Pour recouvrir les aliments lors d’un déplacement ou avant conservation, il est tout à fait possible de se passer de film étirable ou de papier aluminium. La bonne idée : les Bees wraps ! Il s’agit d’un tissu en coton biologique recouvert de cire d’abeille qui prend la forme désirée grâce à la chaleur des mains. Il s’utilise de la même façon que le film étirable, mais ne finit pas à la poubelle à la première utilisation. Au contraire, un Bees wrap est réutilisable. Il est donc non seulement sain, mais aussi très écologique.

Pour la cuisson en papillotes, le papier aluminium peut simplement être remplacé par du papier cuisson (papier sulfurisé) ou des feuilles de bananier. Il suffit d’utiliser de la ficelle, du raphia ou des cure-dents pour refermer le tout solidement.

5) Un four et une casserole !

Enfin, pour le four à micro-ondes, il suffit finalement de faire preuve d’un peu de bon sens et d’organisation :

  • Pour décongeler les aliments : dans le réfrigérateur ;
  • Pour réchauffer les plats : dans le four traditionnel ou une casserole ;
  • Pour faire chauffer de l’eau (thés, tisanes, …) : dans une casserole ou une bouilloire en inox ;
  • Pour faire fondre des aliments comme du beurre ou du chocolat : au bain-marie dans une casserole.

Finalement, il n’y a rien de sorcier à se passer d’un micro-ondes. Cela a même l’avantage de libérer de la place dans la cuisine.

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour cuisiner sain ?

Laissez votre commentaire