De la « glu » pour éviter les menstruations ?

De la « glu » pour éviter les menstruations ?

305
0
<<<
>>>
mensez
Copyright : mensez.com

Se coller les petites lèvres pour éviter que le sang ne coule durant vos menstruations : vous n’y auriez pas pensé, Mesdames ? On vous rassure, l’idée ne nous avait pas effleuré l’esprit non plus. Et si le concept se veut « révolutionnaire », il est pour l’instant la risée de la Toile.

 
 
 

Une alternative aux serviettes, tampons et autres cups ?

Cette drôle d’idée, c’est celle de Daniel Dopps, un chiropracteur résidant à Wichita au Kansas. Selon lui, coller les petites lèvres entre elles serait la meilleure façon de se passer des serviettes, tampons et autres cups. Il a donc imaginé « Mensez », une « colle » sous forme de rouge à lèvres qui serait « une approche naturelle de la santé féminine » selon ses dires.

Comment ça marche ?

D’après le chiropracteur, « Mensez » serait une combinaison d’acides aminés et d’huiles naturelles. Cette association agirait au contact des petites lèvres comme une colle qui permettrait de retenir les flux à l’intérieur du vagin jusqu’à la miction. Ainsi, le sang se déverserait dans les toilettes en même temps que l’urine. Un concept qui se veut plus « sûr, sécurisé et meilleur pour l’environnement » que les méthodes actuellement proposées aux femmes.

Des propos « sexistes »

Visible sur les réseaux sociaux et sur un site internet dédié, alors qu’il n’est pas encore commercialisé, le produit interpelle déjà les internautes. Parmi les questions les plus fréquentes, on peut lire « Comment le produit peut-il bloquer le sang et laisser passer l’urine ? », « Comment s’assurer que le produit sera totalement dissout après le passage de l’urine ? » « Qu’en est-il du risque d’infections ? », …

Des interrogations auxquelles Daniel Dopps apporte une réponse simple dans son interview à Forbes « le produit sera soigneusement testé et amélioré » ajoutant que son idée avait « beaucoup plus de sens que de mettre un bouchon », faisant ainsi référence aux tampons.

Et ses propos ne s’arrêtent pas là : d’après le chiropracteur, le système boucherait l’accès à la vessie « comme les tampons ». Petite précision pour ces messieurs qui nous lisent : les tampons n’empêchent pas l’urine de couler. Une erreur qui lui vaut de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux : « S’il vous plaît renseignez-vous sur l’emplacement et la différence entre le vagin et l’urètre. Merci ! » a ironisé une internaute, « Vous ne savez visiblement rien à l’anatomie féminine » a ajouté une autre.

Face à ses détracteurs, l’homme ajoute que « les femmes auraient pu trouver une meilleure solution que des couches ou des bouchons, mais elles ne l’ont pas fait ! » jugeant que les menstruations rendent les femmes « moins productives qu’elles ne pourraient l’être ». Il précise lors de son interview, que beaucoup de ces critiques ont été prodiguées par « la communauté LGBT, les lesbiennes en particulier » parce qu’il est blanc.

Des propos discriminatoires dont l’homme se défend « Ma réceptionniste est lesbienne » a-t-il précisé. Mesdames, nous voilà rassurées !

A lire aussi : Tampons vs serviettes

Laissez votre commentaire