Dépistage du cancer du sein : une affiche fait polémique

Dépistage du cancer du sein : une affiche fait polémique

413
0
<<<
>>>

Depuis ce week-end, une affiche pour le dépistage du cancer du sein fait débat. Si le fond du message n’est pas remis en cause, c’est plutôt la forme qui semble poser problème. Jugée sexiste, elle suscite l’indignation de nombreux internautes, et notamment des femmes.

Une affiche jugée sexiste et loin de la réalité

Sur l’affiche en question, une jeune femme, soutien-gorge défait et seins comprimés dans la machine de dépistage, est en pleine mammographie. Le problème ? Selon de nombreux internautes, cette représentation n’aurait rien à voir avec la réalité de cet examen médical. Pour cause, alors que la patiente s’interroge « Déjà fini docteur ? » soulignant la rapidité du test, certains y voient une forte contradiction avec leurs propres ressentis durant une mammographie.


Pire encore, l’affiche aurait, selon certains, un caractère sexuel. Joues rougies, mini-jupe, talons hauts, soutien-gorge rose, … Les internautes reprochent à la dessinatrice d’avoir trop sexualisé la patiente, dégradant l’image des femmes venant se faire dépister pour une maladie mortelle.

Pour illustrer leurs propos, certains n’ont d’ailleurs pas hésité à détourner l’affiche dans une version masculine humoristique.

Une affiche vieille de deux ans

Si la polémique bat son plein depuis ce week-end, l’affiche est issue d’une campagne vieille de deux ans. La coordinatrice de l’association départementale Arcades, à son origine, se dit dépassée par la tournure des évènements. « Pour information, il s’agit à l’origine d’une campagne lancée en 2015 par l’association ‘SOS Cancer du sein’ que nous avons repris à l’occasion d'”Octobre rose” 2016. Non pas 2017. Il y a eu un emballement à la suite d’un tweet cette année, mais nous n’avons eu aucun retour négatif depuis deux ans au sujet de cette affiche » a précisé la radiologue Brigitte Seradour à LCI.

D’après elle, « deux lobbying actuels, féministe et anti-dépistage » seraient à l’origine de cet emballement. Pourtant, l’affiche avait pour idée de « jouer sur l’humour » afin de montrer que la mammographie « n’est pas un examen long, épouvantable, et forcément dépourvu de féminité ».

Le département des Bouches-du-Rhône, interpellé par le tweet à l’origine de la polémique, prend les choses du bon côté : « Bien que ce ne soit pas une de nos campagnes, il faut avouer qu’elle fait parler du dépistage, et ça, c’est plutôt positif ! ».

Laissez votre commentaire