Des larves de papillon mangeuses de plastique

Des larves de papillon mangeuses de plastique

543
0
<<<
>>>

larves papillon plastiqueLes plastiques sont des polymères synthétiques dérivés du pétrole et largement résistants à la biodégradation. Pourtant, leur production a augmenté de façon exponentielle au cours des 50 dernières années. Pour limiter l’impact environnemental et éviter à des millions de tonnes de plastique de se déverser chaque année dans les océans, il est absolument nécessaire de mettre au point de nouvelle méthode de dégradation de la matière. Conscients de cet enjeu, des chercheurs recommandent d’utiliser la larve de la fausse teigne de la cire (Galleria mellonela), qui serait capable de grignoter le plastique et donc de le dégrader naturellement.

Une découverte hasardeuse

À l’origine de cette incroyable découverte : Frederica Bertocchini, une chercheuse du Centre espagnol de la recherche nationale (CSIC) et apicultrice amatrice, comme nous le révèle Sciences et Avenir. Alors qu’elle souhaitait débarrasser ses ruches de larves de la fausse teigne de la cire, des parasites qui se nourrissent de cire d’abeille, la chercheuse les a enfermés dans un sac plastique. Quelques heures plus tard, surprise : le sac était criblé de trous. Pour elle, peu de place aux doutes : grâce à un enzyme, les larves ont la particularité de pouvoir biodégrader le polyéthylène, le plastique le plus couramment utilisé pour les emballages et l’un des plus persistants dans l’environnement.

Une production à l’échelle industrielle

Pour confirmer cette hypothèse, des scientifiques ont exposé une centaine de larves à un sac plastique. Après 40 min, ils ont observé quelques trous dans le sac. 12 heures plus tard, la masse du sac plastique a été réduite de 92 mg.

Grâce à ce résultat encourageant, les chercheurs envisagent de reproduire cette expérience à l’échelle industrielle afin de biodégrader des tonnes de polyéthylène en synthétisant massivement l’enzyme.

A lire aussi : Colorant E171 : un caractère cancérigène ?

Laissez votre commentaire