Digestion difficile : 8 aliments à privilégier

Digestion difficile : 8 aliments à privilégier

337
0
<<<
>>>

digestionMaux de ventre, ballonnements, constipation, … Les troubles digestifs perturbent votre quotidien ? Il y a de fortes chances qu’ils soient la conséquence de votre alimentation.

En effet, certains aliments sont susceptibles de rendre votre digestion difficile. C’est notamment le cas des épices fortes, des aliments gras, des aliments qui fermentent (ail, oignon, chou, …) et des produits laitiers.

À l’inverse, d’autres peuvent vous aider à retrouver votre confort digestif. Ananas, pomme, gingembre, radis noir, … Découvrez les aliments à privilégier pour mieux digérer et nos conseils pour en finir avec ces désagréments.

L’ananas

En raison de sa teneur élevée en bromélaïne, l’ananas facilite la digestion, notamment des protéines. Le problème ? La bromélaïne n’est pas contenue dans le cœur du fruit, mais dans ses feuilles, sa tige et ses racines.

Pour bien digérer, manger de l’ananas frais est une idée reçue. En revanche, il est possible de bénéficier de ses bienfaits grâce à des compléments alimentaires renfermant la fameuse bromélaïne.

La pomme

Autre fruit allié de la digestion : la pomme. Elle contient des fibres solubles, de la pectine, de la protopectine et de l’acide pectique qui facilitent l’élimination des aliments et favorisent la sensation de satiété.

Pour bien digérer, croquez dans une pomme 20 minutes avant le repas et buvez un grand verre d’eau. L’eau va faire gonfler la pectine, ce qui va naturellement réduire votre appétit. En outre, la pomme va faciliter la digestion après avoir mangé. De préférence, tournez-vous vers un fruit frais plutôt que vers un jus de pomme, car les fibres sont quasiment inexistantes dans cette boisson.

Le gingembre

Le gingembre est un aliment reconnu pour faire face à une digestion difficile. Il agit sur l’estomac et l’intestin en augmentant la production d’enzymes digestives. Cela évite la fermentation et donc les gaz et les ballonnements. Il a également un rôle protecteur sur la muqueuse gastrique qui réduit les sensations de brûlures.

Le gingembre est aussi reconnue scientifiquement pour son action anti-nausées. Il est d’ailleurs couramment utilisé contre les nausées de la femme enceinte, celles liées au transport ou encore les nausées causées par la chimiothérapie.

Vous pouvez consommer le gingembre comme épice dans vos plats, confit ou en infusion. Si vous n’en aimez pas le goût, vous pouvez tout de même bénéficier de ses bienfaits grâce à la prise de complément alimentaire.

Le radis noir

Le radis noir a de nombreux effets sur le système digestif. D’abord, il contient de la raphanine, une substance antibactérienne qui agit contre les troubles intestinaux en cas de gastro-entérite. En outre, il favorise la sécrétion de la bile, ce qui aide à drainer le foie et à se débarrasser des toxines qu’il contient. Résultat ? Les problèmes de digestion ne sont plus qu’un lointain souvenir.

Le radis noir se consomme généralement cru à la façon d’un radis rouge. On le retrouve également en pharmacie dans de nombreux compléments alimentaires.

L’artichaut

L’artichaut est l’ami de la digestion et du foie. Riche en fibres, il favorise le bon fonctionnement du transit intestinal et l’absorption des nutriments par l’organisme. Grâce à sa teneur en cynarine, il aide également à l’élimination des toxines dans le foie.

Malheureusement, lorsqu’il est consommé par l’alimentation, il ne nous fait pas bénéficier de toutes ses vertus. Effectivement, la partie que nous mangeons, c’est-à-dire son cœur et ses feuilles, est peu digeste. Il faudrait en réalité manger les grandes feuilles de la plante situées au niveau de sa tige.

Mais alors, que faire en cas de mauvaise digestion ? L’idéal reste d’infuser les feuilles d’un artichaut dans de l’eau chaude, afin d’obtenir une tisane.

Vous pouvez également retrouver l’artichaut dans des compléments alimentaires.

 

Les légumes verts

Les légumes verts cuits sont particulièrement recommandés, car leurs fibres sont faciles à digérer. Ils favorisent l’élimination et, par conséquent, bénéficient au bien-être digestif.

Il est recommandé d’en manger au moins une portion chaque jour pour rester en forme. Rajoutez quelques haricots verts au menu, une salade à la fin du repas ou des épinards dans votre smoothie chaque matin et le tour est joué !

Les céréales complètes

Les céréales complètes sont réputées pour lutter contre la digestion difficile. Elles sont plus riches en fibres que les céréales raffinées et permettent donc de réguler le transit intestinal et de maintenir l’équilibre du microbiote.

Pour varier les plaisirs, ne vous restreignez pas aux habituels blé et riz. L’orge, le quinoa, le maïs et le sarrasin sont tout aussi intéressants et présentent l’avantage de ne pas contenir de gluten.

Vous pouvez consommer des céréales complètes tous les jours dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

La cannelle

La cannelle est un excellent tonique digestif qui stimule les glandes salivaires et les muqueuses gastriques. Elle permet de lutter contre les désagréments digestifs tels que les ballonnements, les gaz ou encore les maux d’estomac.

Elle se consomme généralement saupoudrée sur les plats salés ou sucrés ou en infusion. On la retrouve également sous forme d’huile essentielle à utiliser diluée dans une huile végétale en massage de l’abdomen ou à consommer par voie orale (une ou deux gouttes diluées dans une cuillère de miel, 2 – 3 fois par jour maximum).

Attention, comme toutes les huiles essentielles, l’huile essentielle de cannelle ne doit pas être utilisée chez l’enfant et la femme enceinte ou allaitante.

Digestion difficile : de bonnes habitudes à adopter

Pour améliorer votre digestion, la consommation des aliments ci-dessus ne suffit pas toujours ! De bonnes habitudes doivent être prises pour améliorer le confort digestif et en finir définitivement avec les ballonnements :

  • Manger léger : les repas copieux sont à fuir, car ils mettent plus de temps à être digérés que les repas légers.
  • Prendre le temps de manger : fuyez les écrans pendant que vous mangez et concentrez-vous sur le contenu de votre assiette. Vous aurez ainsi le temps de percevoir ce que vous mangez et de ressentir la sensation de satiété.
  • Penser aux probiotiques : une cure de probiotiques deux fois par an peut rétablir l’équilibre de l’organisme et ainsi améliorer la digestion.
  • Boire de l’eau : l’eau facilite le transit intestinal et l’évacuation des selles. Il est recommandé d’en boire au moins 1,5 litre par jour.
  • Faire du sport : bouger aide à mieux digérer. Privilégiez les activités physiques qui sollicitent les abdominaux, afin de retrouver votre confort.

La consommation d’aliments pour bien digérer en cure doit rester une mesure occasionnelle. Leur surconsommation pourrait, elle aussi, entraîner des désagréments digestifs. Dans l’idéal, il est recommandé d’essayer une cure d’un ou deux de ces aliments, mais de consulter un médecin si les problèmes persistent.

 

Laissez votre commentaire