E-cigarette au cannabis : une tendance inquiétante

E-cigarette au cannabis : une tendance inquiétante

432
0
<<<
>>>

La cigarette électronique est considérée par beaucoup comme une alternative moins nocive à la cigarette traditionnelle. D’après une récente étude, l’e-cigarette pourrait d’ailleurs éviter 6,6 millions de morts rien qu’aux États-Unis d’ici 2100.

Néanmoins, une dérive dans son utilisation pourrait venir perturber ce scénario optimiste. Depuis plusieurs semaines, une nouvelle mode fait fureur : celle d’ajouter du e-liquide contenant du CBD, une des molécules du cannabis, dans sa cigarette électronique, comme le révèle Le Parisien. Une tendance inquiétante qui bénéficie actuellement d’un flou juridique en France.

CBD : une molécule peu connue du cannabis

Le CBD (cannabidiol) est, tout comme le THC, une molécule du cannabis. Certains adeptes de la cigarette électronique au CBD lui prêtent des bienfaits relaxants, tandis que d’autres l’utilisent pour soulager des douleurs chroniques ou des angoisses, alors même que ses vertus thérapeutiques restent à prouver. Si ce principe actif n’aurait pas d’effets psychoactifs, ses risques sur la santé restent encore mal connus.

Un flou juridique autour du cannabidiol en France

Phénomène perturbant, il serait très facile en France de se procurer des e-liquides à base de CBD, alors même que le cannabis reste interdit par la loi. D’après la démonstration du magazine Le Parisien, ces e-liquides seraient disponibles en vente libre sur Internet, mais aussi dans les magasins de cigarettes électroniques et les bureaux de tabac. En cause, un flou juridique sur la vente et l’achat du cannabidiol qui persiste malgré l’ampleur que semble prendre le phénomène. Au grand dam des médecins!

Des risques pour les consommateurs

Si la tendance est si inquiétante, c’est parce qu’elle expose les consommateurs à des risques évidents. D’abord parce que le CBD altère la vigilance et donc augmente potentiellement les risques d’accidents, notamment sur la route. Ensuite, parce que les e-liquides au CBD sont vantés pour des vertus thérapeutiques qui pourraient pousser certains malades à se détourner de leur traitement traditionnel.

Pour le professeur Dautzenberg, interrogé par Le Parisien, l’urgence est donc d’encadrer rapidement cette pratique. D’après lui, la légalisation encadrée du cannabis « éviterait justement ce flou actuel et absurde sur le CBD » et aussi la publicité mensongère autour des bienfaits de ce principe actif. « On le présente comme un remède miracle qui peut tout guérir. C’est faux. Cela doit cesser. » conclut-il.

Laissez votre commentaire