Ehpad : les soignants en grève ce mardi

Ehpad : les soignants en grève ce mardi

184
0
<<<
>>>

grève ehpadÀ bout de souffle, les personnels des Ehpad – établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes – sont en grève ce mardi. À l’appel des organisations syndicales (CFDT, CGT, FO, …) et de certaines associations d’usagers, les soignants se mobilisent avec le soutien des personnes âgées. La revendication principale est claire : obtenir un salarié ou agent par résident, à l’instar de ce qui existe dans d’autres pays.

Ehpad : une « double maltraitance institutionnelle »

Tension budgétaire, manque d’effectifs, dégradation des conditions de travail, … Les personnels des Ehpad demandent une réaction des pouvoirs publics afin d’effectuer leur travail correctement et dans le respect des résidents. Le syndicat Force Ouvrière parle, en effet, d’une « double maltraitance institutionnelle » au sein des Ehpad :

  • Les résidents qui souffrent de ne pas pouvoir être pris correctement en charge ;
  • Les personnels qui souffrent de ne pas pouvoir faire leur travail comme ils voudraient le faire.

« La coupe est pleine, il faut des effectifs et du temps pour effectuer des soins décents et respecter la dignité des résidents », s’insurge Stéphanie Delorme, secrétaire du syndicat FO. Il y a peu, une infirmière travaillant en Ehpad a d’ailleurs adressé un message poignant à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, lui indiquant ses difficultés à effectuer l’ensemble de ses missions tout en prenant soin de ses patients.

Pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur cette situation, les personnels seront donc en grève aujourd’hui. D’après la CGT, les retraités soutiennent d’ailleurs les soignants dans cette démarche.

Un effort annoncé de 100 millions d’euros pour 2018

Face à cette situation, la ministre de la Santé a d’ores et déjà annoncé un effort budgétaire de 100 millions d’euros pour 2018. Jeudi dernier, elle annonçait également que 50 millions d’euros seraient donnés aux Agences régionales de santé pour qu’elles puissent accompagner au cas par cas les Ehpad en difficulté.

Néanmoins, cette annonce n’a pas réussi à freiner le mouvement unitaire et national de ce mardi 30 janvier. « Aucun raisonnement budgétaire ou comptable ne tient en la matière. C’est une question de dignité et de respect humain » note Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO. Les personnels des Ehpad sont, quant à eux, déjà dans la rue.

A lire aussi : #BalanceTonHosto : les soignants s’expriment sur Twitter

Laissez votre commentaire