Et si on s’occupait de notre périnée ?

Et si on s’occupait de notre périnée ?

544
0
<<<
>>>

La plupart des femmes connaissent l’existence du périnée qu’après leur accouchement, au moment où il faut le remuscler. Cette zone du bas-ventre est, en effet, particulièrement mise à l’épreuve pendant la grossesse et l’accouchement. On en parle moins, mais les hommes ont eux aussi un périnée, moins fragile certes, mais il peut dans certains cas nécessiter lui aussi une rééducation. Découvrez le rôle de cet organe et les différentes manières d’en prendre soin.

 Qu’est-ce que le périnée ?

Le périnée est un ensemble de muscles situé entre le vagin et l’anus qui sert à soutenir les organes comme l’utérus, le vagin, la vessie et le rectum.
Le périnée, aussi appelé plancher pelvien, est composé de muscles, de ligaments et de membranes, qui ont une forme de hamac. Chez les hommes le périnée comprend l’extrémité de la voie digestive et une partie des voies urinaires et génitales.

 

Pourquoi le protéger ?

Le périnée est une zone fragile dont on s’occupe généralement assez peu, pourtant, il est mis à rude épreuve durant la grossesse et l’accouchement. Il doit supporter le poids du bébé et de l’utérus pendant les mois de grossesse, faire face aux poussées des contractions et au passage du bébé lors de l’accouchement. Résultat : si on n’y prend pas garde, il a tendance à se relâcher. Cela peut entraîner des petits désagréments, comme les fuites urinaires, ou des problèmes plus graves comme l’incontinence (urinaire ou fécale) ou même une descente d’organes à la ménopause. Un périnée déficient peut même mener à ce qu’on appelle un prolapsus ou, plus communément, une « descente d’organes ». Peu évoquée mais aussi mauvaise que la grossesse, la constipation est un véritable fléau pour le périnée. Pour les hommes, le périnée est moins fragile mais certains traitements pour des maladies de la prostate peuvent l’affaiblir. Sachez également qu’un périnée musclé, est aussi la clé pour plus de plaisir sexuel, pour la femme il permet une meilleure tonicité des parois du vagin et pour les hommes d’avoir un meilleur contrôle de l’érection et de l’éjaculation.

Muscler son périnée au quotidien

Il existe des séances de gymnastique périnéale ouvertes à toutes, et pas uniquement aux jeunes mamans. Vous pouvez aussi muscler votre périnée seule, à la maison. Quelques petits exercices simples, comme celui de l’ascenseur. En position allongée ou assise, imaginez que votre périnée est un ascenseur. Montez progressivement les étages, en faisant une pause d’une seconde entre chaque étage. Redescendez ensuite au premier étage (pas au rez-de-chaussée) et recommencez. En revanche, évitez l’exercice qui consiste à couper votre vessie lorsque vous urinez, cela a tendance à provoquer des infections urinaires. Pratiquez toujours ces exercices avec la vessie vide. Encore plus simple : au cours de la journée, pensez à contracter régulièrement votre périnée pendant 5 secondes puis à le relâcher, et renouvelez ce mouvement dix fois de suite plusieurs fois par jour : au bureau, en voiture, en faisant la cuisine…

Périnée et grossesse

Nous venons de le voir, inutile d’attendre l’accouchement pour prendre soin de son périnée. Apprendre à le tonifier dès la grossesse présente de très nombreux bienfaits : cela peut permettre de l’assouplir et donc de faciliter le passage du bébé et de limiter les risques d’épisiotomie ou de déchirure périnéale. En pratique, à partir du huitième mois de grossesse, il suffit de faire des petites contractions du sphincter plusieurs fois dans la journée. Les sages-femmes peuvent également conseiller certaines méthodes de massage et des exercices spécifiques en fonction de vos besoins.

Après l’accouchement, la jeune maman bénéficie de 10 séances de rééducation du périnée, à débuter environ deux mois après la naissance. Cette rééducation est chaudement recommandée pour retrouver un périnée tonique et musclé, quelle que soit la façon dont vous avez accouché (par voie basse ou bien par césarienne). Il existe aujourd’hui plusieurs méthodes différentes de rééducation périnéale : par électrostimulation musculaire, par toucher vaginal, par la technique CMP (connaissance et maîtrise du périnée) qui consiste à muscler son périnée en visualisant certaines images (grotte, vague…). En fonction de la méthode choisie, ces séances, qui se pratiquent chez une sage-femme, un kiné ou un gynécologue, peuvent se dérouler en individuel ou en groupe. L’idéal est de compléter ces séances par un entrainement à la maison.

 

Messieurs,pourquoi et comment muscler votre périnée ?

Dans la majorité des cas, les hommes réalisent l’importance de leurs muscles pelviens lorsqu’ils sont opérés de la prostate. Il leur est alors conseillé de pratiquer des exercices de musculation afin de limiter certains effets secondaires comme l’incontinence et les troubles de l’érection.

La première étape consiste à prendre conscience de l’emplacement du périnée. Chez les hommes, ce muscle se trouve entre l’anus et les parties génitales. Lorsqu’une personne va aux toilettes, les muscles sont détendus. Au contraire, quand elle tousse ou pratique un effort, ils se contractent pour éviter qu’elle ne perde quelques gouttes d’urine.

Pour localiser cette zone, vous pouvez essayer de contracter plusieurs fois les muscles de l’anus, qui vont resserrer ceux du plancher pelvien. L’aide d’un professionnel de santé peut être utile pour localiser le périnée et pour pratiquer des exercices personnalisés. Une fois que vous avez appris à reconnaître ces muscles, vous pouvez pratiquer des exercices quotidiennement afin de le renforcer. Commencez par vider votre vessie, puis installez-vous confortablement, en position assise, debout ou allongée. Prenez une inspiration profonde, expirez par la bouche et visualisez votre périnée. Contractez-le et essayez de tenir pendant cinq secondes, puis relâchez cinq secondes et répétez l’exercice une quinzaine de fois, plusieurs fois dans la journée. En cas de douleur, arrêtez immédiatement. Pour varier, vous pouvez effectuer une succession rapide de contractions des muscles. Quand vous urinez, essayez de stopper le jet et de le relancer en intermittence, plusieurs fois d’affilée.

Homme ou femme prendre soin de son périnée, c’est une question de santé !

Laissez votre commentaire