L’extrait de pépins de pamplemousse : le meilleur des antibiotiques ?

L’extrait de pépins de pamplemousse : le meilleur des antibiotiques ?

388
0
<<<
>>>

Extrait de pépins de pamplemousse

Depuis une quinzaine d’années, on entend beaucoup parler de l’extrait de pépins de pamplemousse, ou EPP, comme étant un antibiotique et un antimycosique d’une grande efficacité. Et c’est totalement justifié ! Il se retrouve de plus en plus dans les pharmacies françaises au fur et à mesure que sa notoriété grandit, fort de ses bienfaits sur de nombreuses pathologies, et sur plusieurs sphères de l’organisme.

Si vous ne connaissez pas encore l’extrait de pépins de pamplemousse, alors nous vous invitons à lever le voile sur l’histoire atypique de sa découverte, sur la manière dont il est élaboré, ainsi que sur ses multiples propriétés et sur la manière de l’utiliser.

Une découverte peu commune

C’est par une belle après-midi du milieu des années 80 que le Docteur Jacob Harich, médecin et physicien serbe émigré aux États-Unis, mais aussi jardinier à ses heures perdues, se rendit compte que les pépins de pamplemousse (ceux du Citrus paradisi, plus communément appelé pomelo) qui se trouvaient dans son compost restaient totalement intacts depuis quelques semaines.

Il en faut bien moins que ça à un scientifique pour lui donner envie de mener des expériences ! Il décida alors de les étudier dans son laboratoire, et découvrit qu’ils contenaient une substance biocide, les flavonoïdes, moins nocive et plus puissante que les antibiotiques, très efficace contre de nombreux germes, et d’une grande résistance face aux bactéries et aux champignons.

Quelques années plus tard, l’Institut Pasteur est parti de ce postulat pour entreprendre à son tour des recherches sur les extraits de pépins de pamplemousse, notamment pour clarifier les nombreuses controverses qui avaient vu le jour entre temps. Celles-ci ont largement confirmé les premières révélations faites par le Docteur Harich, et ont permis de certifier la qualité et les multiples bienfaits de l’EPP, qui ont dès lors pris une place prépondérante dans de nombreuses officines, notamment en Allemagne et aux États-Unis.

Procédé d’élaboration de l’extrait de pépins de pamplemousse

Pour obtenir de l’EPP, les pépins de pamplemousse sont réduits en poudre, puis cette dernière est dissoute dans de l’eau pure et distillée. Le concentré obtenu est ensuite mélangé à un solvant, principalement de la glycérine ou de l’alcool, et le tout est chauffé à haute pression. Il n’y a ensuite plus qu’à laisser refroidir, et l’extrait est finalement filtré et traité aux UV.

Une précision s’impose alors, car il ne faut pas confondre l’extrait de pépins de pamplemousse et le jus de pamplemousse, qui n’ont pas du tout les mêmes propriétés. Alors que l’EPP peut soigner de nombreux maux et ne souffre que de contre-indications minimes, le jus de pamplemousse peut créer une interaction avec un bon nombre de médicaments, car il entraîne une augmentation de leur concentration circulante dans le sang, et peut donc générer un surdosage ou déclencher une pathologie sous-jacente. Soyez vigilants !

Les propriétés et les bienfaits de l’EPP

Rien qu’en partant de la base, l’extrait de pépins de pamplemousse possède déjà plusieurs avantages dans son escarcelle :

  • C’est un produit totalement naturel, qui est d’ailleurs de plus en plus issu de l’agriculture biologique.
  • Il ne déclenche pas d’effets secondaires et n’est pas toxique.
  • Il est très riche en vitamine C ainsi qu’en bioflavonoïdes, forts de pouvoirs anti-inflammatoires, immunostimulants et antioxydants.

Si on s’amusait à détailler chacune des vertus de l’extrait de pépins de pamplemousse, il y aurait sûrement de quoi en faire un grimoire ! La liste est longue, ce qui en a laissé plus d’un sceptique lorsque ce produit s’est démocratisé. Et pourtant, l’EPP a aujourd’hui largement fait ses preuves, ce qui a permis d’établir une liste de toutes les indications médicinales principales qui lui sont reconnues :

  • Contre les troubles digestifs liés à la présence d’une bactérie, comme les infections alimentaires ou les diarrhées. Il est aussi conseillé contre les ulcères de l’estomac ou du duodénum, car il permet d’éradiquer l’Helicobacter pyroli.
  • Pour traiter les infections respiratoires ou touchant la sphère O.R.L., notamment en cas d’angine, de rhinite, d’affection bronchique ou de grippe.
  • En cure préventive, afin de renforcer les défenses immunitaires avant l’arrivée de la saison froide, et ainsi éviter la survenue de nombreuses pathologies.
  • Face aux infections urinaires ou génitales, puisqu’il est notamment très efficace contre le Candida albicans, responsable de mycoses ou de candidoses. Il est également utilisé pour combattre les cystites, les vaginites, ou encore les parasites.
  • Pour venir à bout des problèmes de peau, car il agit contre l’acné, les boutons de fièvre, l’eczéma, les piqûres d’insecte ou même les lèvres gercées.
  • Contre les poux, les pellicules, et les démangeaisons du cuir chevelu.
  • Dans le but de redonner de la vitalité aux ongles, et de soigner les panaris ou les onychomycoses.
  • En traitement des infections buccales telles que les aphtes, l’herpès ou les gingivites.
  • En cas de fatigue chronique, pour tonifier l’organisme et le rendre plus disponible.
  • Afin de calmer les réactions allergiques, l’EPP étant également hypoallergène.

Mais ce n’est pas tout ! L’extrait de pépins de pamplemousse est aussi de plus en plus utilisé dans les élevages d’animaux, car ses effets antibiotiques et antifongiques sont tout autant flagrants chez nos amis à poils ou à plumes, et cela évite l’utilisation de substances chimiques. Vos plantes seront également reconnaissantes si vous les traitez avec de l’EPP, car il est idéal pour les débarrasser des pucerons, des champignons, des moisissures, et même de certains prédateurs.

Au cœur de la maison, il est possible de lui trouver de nombreuses utilités, puisque c’est par exemple un fantastique conservateur pour vos produits cosmétiques maison, leur offrant plus d’un mois de durée de vie supplémentaire. Ajouté à un dentifrice ou à un shampoing, il permet d’ailleurs de renforcer considérablement leurs bienfaits hygiéniques.

Vous voulez désinfecter vos textiles et combattre les acariens ? Ne cherchez pas plus loin, l’extrait de pépins de pamplemousse est une nouvelle fois la solutions toute trouvée, celui-ci étant même un désinfectant plus puissant que l’alcool ou le savon chirurgical. Il est même possible de s’en servir pour traiter vos fruits et vos légumes, quelques gouttes diluées dans une bassine d’eau permettant de renforcer leur qualité, et de prolonger leur conservation.

Comment utiliser l’extrait de pépins de pamplemousse ?

Il est tout d’abord préférable de le choisir sous forme liquide, car il est plus efficace et mieux assimilé par l’organisme. Dans la quasi-totalité des cas, l’EPP doit être dilué dans de l’eau (ou du jus de fruit pour un usage interne), car il est d’une très forte concentration à l’état pur. Généralement, il est conseillé d’en consommer 3 fois par jour pour maximiser ses effets :

  • Par voie orale, on incorpore 10 à 30 gouttes dans un verre d’eau ou de jus de fruit, cela dépendant de la pathologie et de la concentration du produit (demandez conseil à votre pharmacien !).
  • Pour un gargarisme, 10 gouttes dans un verre d’eau sont suffisantes.
  • Il est possible de l’intégrer dans une huile de massage ou dans une base neutre pour un traitement de la peau, à raison de 10 gouttes pour 10 décilitres (0,1 litre) d’huile ou de crème.
  • En bain de pied, mettre une trentaine de gouttes dans l’eau de la bassine.
  • Les seuls cas dans lesquels il peut être indiqué de l’utiliser pur sont pour soulager les piqûres d’insectes, et pour se débarrasser des mycoses cutanées, des pieds ou des ongles.

Ils l’ont essayé pour vous !

Au sein de notre équipe de rédaction, ils sont quelques-uns à avoir déjà essayé l’extrait de pépins de pamplemousse. Il se dirait même que notre responsable web marketing en utilise régulièrement pour prendre soin de sa santé ! Ainsi, M. Mauny nous a confié avoir essayé l’EPP bio dans un intérêt curatif et prophylactique, pour le ventre, les maux de gorge, mais aussi pour renforcer son hygiène dentaire.

Si ce n’est un goût assez particulier, il s’est avéré très satisfait, notamment au niveau de l’hygiène dentaire, car il a trouvé l’extrait de pépins de pamplemousse moins agressif qu’un bain de bouche classique. Lors d’un séjour en Amérique du Sud, il a également fait une cure préventive pour renforcer son système immunitaire, et n’est pas tombé malade contrairement à d’autres… Coïncidence ? Sûrement pas !

C’est dans une autre optique qu’une de nos pharmaciennes, Mme Gorzkowski, et que l’un de nos rédacteurs l’ont également testé. Leurs témoignages respectifs ont confirmé le grand intérêt de l’EPP en tant que conservateur, d’une part pour améliorer considérablement la durée de vie des produits cosmétiques maison, de l’autre en alternative au formol pour conserver plus facilement de la colle de farine. Tout deux en sont plus que satisfaits !

Toujours pas convaincu(e) malgré ces explications et ces témoignages ? Un seul conseil à vous donner dans ce cas, essayez-le pendant quelques jours, vous ne pourrez très vite plus vous en passer, et vous comprendrez facilement ce qui lui vaut son surnom d’ « or liquide pour la santé » !

Laissez votre commentaire