Faut-il donner des probiotiques à un enfant ?

Faut-il donner des probiotiques à un enfant ?

1212
0
<<<
>>>

Avoir un microbiote intestinal en bonne santé et qui contribue au bon fonctionnement de notre système digestif, immunitaire et donc à notre bien-être général n’est plus à prouver. Une mauvaise alimentation, une infection ou une intoxication alimentaire sont des facteurs qui peuvent perturber et déséquilibrer la composition de notre microbiote. C’est pourquoi de nombreux adultes font régulièrement des cures de probiotiques pour enrichir leur flore intestinale et stimuler leur système immunitaire. Ils en consomment également pour réduire les effets indésirables liés à la prise d’antibiotiques. Mais qu’en est-il chez les enfants ? La consommation de probiotiques leur est-elle recommandée ? Dans quel cadre est-ce bénéfique pour leur santé ? Et quelle souche est-il possible de leur donner ?

Pharma GDD fait le point sur les prébiotiques et les probiotiques et leur action sur la flore intestinale de nos enfants.

Probiotique et prébiotique

L’intestin humain contient en moyenne 100 000 milliards de bactéries provenant de 400 espèces différentes. Il s’agit de « bonnes » bactéries qui participent au bon fonctionnement de la flore intestinale.
Les probiotiques sont définis comme des micro-organismes qui ont un effet bénéfique chez l’homme. Ils incluent des bactéries et des levures non pathogènes qui modulent la prolifération bactérienne de l’intestin. En consommer permet d’améliorer la digestion et les troubles digestifs, tels que les maux de ventre, les ballonnements, la diarrhée, la constipation, les intolérances alimentaires ou le syndrome de l’intestin irritable…
Les prébiotiques sont quant à eux des composés alimentaires qui stimulent la croissance et l’activité des bactéries intestinales. Ils servent en fait de nourriture aux probiotiques. Il s’agit principalement de fructo-oligosaccharides (FOS) ou de galacto-oligosaccharides (GOS). On les retrouve dans de nombreux aliments : ail, artichaut, asperges, seigle, topinambour…et bien d’autres encore !

Le microbiote intestinal des bébés et des enfants

La flore intestinale ou microbiote des enfants, comme celui des adultes contient naturellement des centaines d’espèces de bonnes bactéries qui aident au bon fonctionnement de leur système digestif et immunitaire et qui concourent à leur bonne santé.
Le microbiote de l’enfant se développe peu à peu pour ressembler à celui de l’adulte lorsqu’il commence à consommer des aliments solides. A la naissance, au cours d’un accouchement par voie basse, les membranes fœtales se rompent et le tube digestif, auparavant stérile, se peuple alors de micro-organismes. Ils vont s’y multiplier jusqu’à atteindre une certaine stabilité à l’âge de deux ans. En revanche, un accouchement par césarienne, empêche le contact avec la flore vaginale de la mère et la colonisation bactérienne, ce qui peut engendrer une digestion difficile chez les tout-petits.
Certains pédiatres estiment d’ailleurs qu’en cas de césarienne, une cure de probiotique devrait être automatique.

La flore bactérienne évolue avec l’âge et peut être perturbée par certains facteurs comme l’alimentation, le stress, l’état de santé ou encore l’environnement, aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Diarrhée aiguë, colique du nourrisson, dermatite atopique, intestin irritable sont autant de symptômes révélateurs d’un microbiote intestinal déséquilibré.

Les bienfaits des probiotiques

Globalement, les probiotiques interviennent pour améliorer et préserver notre flore intestinale. Mais quelle sont les souches existantes et leur domaine d’intervention ? Il faut tout d’abord savoir qu’il est important de prendre des probiotiques comprenant plusieurs souches différentes, complémentaires et agissant en synergie pour une réelle efficacité. Voici un tour d’horizon des facteurs qui déséquilibrent la flore intestinale des plus petits et les différentes souches de probiotiques qui peuvent être d’un grand secours.

Des probiotiques pour lutter contre les coliques infantiles et la constipation

Les nourrissons qui sont malheureusement souvent en proie à des coliques disposeraient de moins de lactobacilles dans la flore intestinale que les plus résistants. On a pu constater que les enfants qui prenaient des probiotiques la souche lactobacillus reuteri pleuraient moins. De nombreux laits infantiles sont aujourd’hui enrichis en fructo-oligosaccharides (FOS) ou en galacto-oligosaccharides (GOS). De nombreuses études ont démontré les bienfaits des probiotiques Biogaia pour lutter contre les coliques. Ces probiotiques se trouvent par ailleurs présents dans la composition de certains laits infantiles de chez Nestlé, dont Guigoz et Nidal.

Des probiotiques pour prévenir la diarrhée

La diarrhée est un symptôme sans gravité, mais qui peut tout de même provoquer de sévères complications lorsqu’elle persiste et plus particulièrement chez les jeunes enfants qui peuvent très rapidement se déshydrater. Elle se caractérise par des selles liquides ou trop molles et peut être aiguë ou chronique. Les causes d’une diarrhée sont nombreuses : intoxication alimentaire, gastro-entérite, rotavirus…
Les probiotiques et plus particulièrement les souches de lactobacilles et de saccharomyces boulardii vont jouer un rôle important en renforçant la régénération du microbiote intestinal.

Probiotiques vs antibiotiques

Les antibiotiques sont responsables du déséquilibre de la flore intestinale (ou dysbiose). En effet, ils détruisent aussi bien les mauvaises bactéries que les bonnes, nécessaires à notre équilibre.
Les probiotiques peuvent être administrés en prévention d’une antibiothérapie ou en traitement pour reconstruire la flore intestinale détruite par les antibiotiques et ainsi de réduire les effets indésirables (diarrhées, vomissements, ballonnements, nausées).

Des probiotiques pour renforcer l’immunité

Chez les enfants (comme chez les adultes), lorsqu’il y a un déséquilibre de la flore intestinale, la capacité à lutter contre les infections se trouve diminuée. La consommation de probiotiques va renforcer le système immunitaire en recolonisant la flore en bonnes bactéries.

Des probiotiques pour lutter contre les allergies

La flore intestinale des enfants allergiques est différente de celle des autres enfants, ce qui suggère que les différences de composition de la flore intestinale influencent le développement des allergies.
Aussi, il a été démontré que les enfants souffrant d’une allergie au lait de vache et nourris avec une préparation infantile contenant de la caséine hydrolysée et supplémentée avec des probiotiques (Lactobacillus rhamnosus GG ou LGG) développaient une tolérance à des taux plus élevés que les enfants qui reçoivent la même préparation sans probiotiques.
En effet, en maintenant l’imperméabilité de l’intestin et en prévenant l’absorption de grosses molécules, les probiotiques réduisent l’assimilation d’allergènes qui favorisent et influencent le terrain atopique.
Une récente étude australienne a démontré que la majorité des enfants traités pour une allergie à l’arachide étaient devenus tolérants grâce à la consommation de probiotiques en association avec de petites quantité d’arachide.

Si vous souhaitez administrer des probiotiques à votre enfant pour renforcer sa flore intestinale ou son système immunitaire, il est impératif de privilégier une alimentation riche et variée, première source de prébiotiques et de probiotiques. En effet, une alimentation équilibrée, dès le plus jeune âge est primordiale pour l’organisme et la flore intestinale de votre enfant. En cas de symptômes persistants, de diarrhées ou de coliques, une consultation chez votre médecin est nécessaire.

Laissez votre commentaire