Fêtes comment bien récupérer ?

Fêtes comment bien récupérer ?

492
0
<<<
>>>

 

Ce matin, c’est compliqué. Les excès d’hier ont laissé place à un mal être physique, et bien pire, vous avez mal à la tête, vous vous sentez fatigué et en plus vous avez la fâcheuse sensation que votre pantalon vous boudine. En somme ce n’est pas la joie. Nausée, fatigue, migraine… Après les excès du réveillon, votre corps est endolori. Inutile de lui imposer des mesures drastiques pour compenser les abus. Mieux vaut gérer la transition tout en douceur Pharma GDD vous donne des conseils pour soulager ces petits maux dus aux excès des fêtes.

 

Boire beaucoup d’eau

Les lendemains de fêtes difficiles résultent en grande partie de la déshydratation due à la surconsommation d’alcool. Vin et champagne engendrent en effet beaucoup de toxines qui polluent l’organisme. Pour s’en débarrasser, nos reins se mettent à fonctionner à plein régime. Ils produisent un grand volume d’urine, supérieur à celui de l’ensemble des liquides ingurgités. D’où la sensation de gueule de bois : bouche pâteuse, nausée, etc…

Sachez que l’acétaldéhyde issu de la transformation de l’alcool provoque une dilatation des vaisseaux sanguins, qui est aussi à l’origine de maux de tête. Pour rompre ce cercle vicieux, buvez donc de grande quantité d’eau (environ 2 l dans la journée). En revanche, évitez le café et le thé. Diurétiques, ils sont susceptibles de compliquer la situation.

Nettoyer son foie

Entre le repas de Noël et celui du nouvel an, le foie est mis à rude épreuve. Pour le désengorger, misez sur le jus de citron. Bu tiède et à jeun, il facilitera l’élimination de la bile et neutralisera les lourdeurs digestives. Vous pouvez l’agrémenter d’une pincée de poudre de gingembre, une épice dont l’effet anti-nauséeux est scientifiquement prouvé. Un jus de légumes composé de radis noir, carottes et concombre est également le bienvenu. En plus de son action détox, il apaisera les éventuelles brûlures d’estomac.

Ne pas sauter de repas

Même si vous vous sentez barbouillé, faire l’impasse sur le déjeuner ou le dîner serait une grossière erreur. Privé de nutriments, votre corps sera encore plus épuisé et produira un surplus de toxines. En outre, face à cette restriction, il se mettra en « mode stockage », c’est-à-dire qu’il emmagasinera le peu que vous lui apportez, pas idéal après les festins du réveillon il faut chouchoutez votre système digestif pour qu’il se remette sur pieds. Pour cela, oubliez pour un temps les graisses saturées : fritures, pâtisseries, chocolats, laitages à base de lait de vache, viande rouge ou encore charcuterie qui sont difficiles à digérer et donc déconseillés après une période riche en festivités culinaires.

Il vaut donc mieux manger, mais léger. Le meilleur menu pour vos intestins convalescents :  un petit filet de poisson blanc et des légumes pour éponger l’acidité du corps. Vous pouvez les saupoudrer de curcuma pour combattre l’encrassement hépatique et protéger les parois de l’estomac contre les irritations.

Consommez beaucoup de légumes, cuits ou crus. Détox par excellence, ils contiennent tous les nutriments indispensables pour éliminer : du potassium qui accélère le drainage, des fibres qui piègent les toxines et les évacuent dans les selles, des antioxydants qui réduisent les inflammations et boostent les organes émon­ctoires (le foie, les reins, les intestins, la peau et les poumons). Leurs fibres nourrissent aussi les bactéries amies de la flore intestinale, dont l’équilibre a été perturbé par l’abus de graisses et d’aliments protéinés des fêtes. On en consomme à chaque repas, en privilégiant les formes cuites, plus digestes.

Évitez les matières grasses, remplacez le beurre et la crème par des huiles végétales, cuisinez à la vapeur ou au four. Privilégiez les légumes les plus drainants, comme le chou, le brocoli, ou encore le poireau, le fenouil et les oignons.

Marcher au grand air

Surtout ne traînez pas en pyjama toute la journée. Une marche tonique de 30 minutes permettra d’activer l’élimination des toxines et de dynamiser la circulation sanguine. Un bain de lumière avant 11 heures permet de resynchroniser son horloge biologique. Le mieux est de se rendre dans un parc ou une forêt afin de nettoyer aussi ses poumons, malmenés lors des longues soirées enfumées.

Besoin d’un coup de pouce ?

Pour compléter vos efforts alimentaires, des solutions naturelles disponibles en parapharmacie, comme des compléments alimentaires, peuvent vous aider à retrouver votre légèreté.

Laissez votre commentaire