Fini le ménage ! C’est dangereux pour la santé !

Fini le ménage ! C’est dangereux pour la santé !

252
0
<<<
>>>

menage-dangerMesdames, vous auriez tout intérêt à mettre vos produits nettoyants au placard ! Non pas par fainéantise, mais bel et bien pour votre santé. C’est une étude très sérieuse qui le dit : faire le ménage régulièrement accélérerait le déclin de la fonction pulmonaire, au point qu’au bout de 20 ans les dégâts seraient comparables à ceux qu’occasionne la consommation d’un paquet de cigarettes par jour. Plus étrange encore, ce résultat ne serait pas observé chez les hommes. Une bonne excuse pour passer le relai ? Pas si sûr …

Le ménage expose à des agents chimiques nocifs

On le sait, les tâches ménagères impliquent l’utilisation de produits nettoyants. Il a déjà été prouvé dans le passé que leur emploi expose à des agents chimiques avec des effets nocifs potentiels sur le système respiratoire. En revanche, on connaissait encore mal les conséquences sur le long terme de l’usage régulier de ces produits.

Des chercheurs de l’Université de Bergen en Norvège se sont donc intéressés au sujet en analysant les données de l’European Community Respiratory Health Survey (ECRHS) : une enquête examinant la fonction respiratoire de 6.235 personnes de 20 à 40 ans entre 1992 et 2012. Résultat ? Les femmes faisant le ménage régulièrement présentaient des signes indiquant que leur fonction pulmonaire se détériorait de façon accélérée au fil des années.

L’étude, publiée dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, précise que ce résultat a été principalement obtenu après l’analyse de la quantité d’air expirée en une seconde chez chacun des participants. Dans le détail, le volume expiratoire maximal en une seconde (VEMS) diminuait de 22 millilitres par an chez les femmes faisant régulièrement le ménage, contre 18,6 millilitres par an pour les femmes ne le faisant pas. Les professionnelles du nettoyage étant naturellement les plus touchées.

D’après les auteurs, ce déclin serait comparable à celui provoqué par la consommation d’un peu moins d’un paquet de cigarettes par jour pendant 20 ans. 

Aucun effet observé chez les hommes

Les hommes, quant à eux, ne seraient pas impactés. L’étude ne note aucune différence entre ceux faisant le ménage ou non. Pour les auteurs, plusieurs explications sont possibles.

D’abord, le groupe des professionnels du nettoyage ne comptait que 57 hommes contre 293 femmes. Ils étaient également moins nombreux à déclarer faire le ménage à leur domicile, ce qui pourrait laisser supposer que leur nombre était insuffisant pour en tirer des conclusions.

Autre explication, les hommes qui font le ménage auraient été comparés à des hommes exposés à des substances encore plus nocives.

Et enfin, dernière explication, les femmes seraient plus sensibles à ces produits, comme cela est le cas pour la fumée de tabac par exemple.

Ce manque de certitude ne permet pas de d’affirmer que les hommes ne prennent aucun risque en faisant le ménage. Désolé mesdames.

Se laisser aller : la bonne solution ?

Alors si monsieur non plus ne peut pas s’y mettre, vous êtes en droit de vous demander : quelle est la solution ? Les chercheurs n’apportent pas de réponse à cette question. Néanmoins, il apparaît évident que laisser tomber complètement le ménage n’est pas la bonne option. La poussière, la saleté, les bactéries et autres germes sont, eux aussi, nocifs pour le système respiratoire.

La solution Pharma GDD :

Pour conserver un habitat sain tout en protégeant sa santé, l’utilisation de produits naturels pourrait être une alternative aux nettoyants chimiques du commerce. Vinaigre blanc, bicarbonate de soude, citron, savon noir, … Il existe de nombreuses options pour entretenir sa maison naturellement. Sans compter que de nombreuses surfaces peuvent être nettoyées simplement avec de l’eau chaude et une éponge.

Autrement, pour éviter l’exposition trop régulière aux agents chimiques et pour la paix des ménages, le partage des tâches semble une solution toute trouvée !

Laissez votre commentaire