Gare au manque de sommeil sur la route des vacances

Gare au manque de sommeil sur la route des vacances

343
0
<<<
>>>

sommeil-vacancesBoucler les valises, contrôler la voiture, ranger la maison, préparer l’itinéraire, … Il y a toujours 1001 choses à faire avant un départ en vacances, et donc 1001 raisons de retarder l’heure du coucher ou d’avancer celle du réveil. Résultat ? Huit conducteurs sur dix dormiraient moins la vieille du grand départ, comme le révèle une étude MMA. Une attitude dangereuse qui accroît le risque d’accident.

Somnoler, c’est mettre sa vie en danger

À quelques jours du grand chassé-croisé de l’été, le magazine Le Parisien vient de dévoiler les résultats d’une étude MMA réalisée par l’IFOP concernant les habitudes inquiétantes des automobilistes sur le chemin des vacances.

Premier constat : 81 % des conducteurs réduiraient leur temps de sommeil en vue du départ, en se levant plus tôt ou en se couchant plus tard. Un réflexe qui est pourtant loin d’être une bonne idée, comme le note Cécile Léchère, en charge de la prévention des risques routiers chez MMA : « Sachant que la majorité des vacanciers va parcourir plus de 500 km en voiture, cette dette de sommeil, additionnée à la monotonie du trajet sur autoroute est un cocktail parfait pour s’endormir ». Or, il faut savoir que le risque d’accident est huit fois plus important lorsque l’on pique du nez. La somnolence est d’ailleurs responsable d’un accident mortel sur trois sur autoroute.

Autre fait inquiétant dévoilé par l’étude : les automobilistes ne semblent pas avoir totalement conscience des risques. D’après l’enquête, 73 % admettent avoir déjà conduit plus de deux heures sans faire de pause, 30 % ayant hâte d’être sur leur lieu de vacances et 23 % souhaitant arriver à une heure précise. Pourtant, somnoler au volant revient à conduire en état d’ivresse : 17 heures de veille active équivalent à 0,5 g d’alcool dans le sang. Un chiffre que les conducteurs semblent oublier sur la route des vacances …

Les bons réflexes au volant

Face aux dangers de la route, tous les automobilistes sont invités à prendre de bonnes habitudes garantissant leur sécurité et celle des autres :

  • Ne pas se lever ou se coucher à une heure inhabituelle ;
  • Ne pas prendre le volant après une journée de travail sans s’être reposé ;
  • Faire une pause toutes les deux heures ;
  • Faire une microsieste de 15 à 20 minutes ou changer de conducteur en cas de signes de fatigue (bâillements, yeux qui piquent, …) ;
  • Éviter de conduire entre 2 et 5 heures du matin, ainsi qu’entre 13 et 15 heures.

Et gare aux idées reçues : allumer la radio, ouvrir les fenêtres ou boire un café ne permet pas de lutter efficacement contre la somnolence. Ces réflexes ne remplacent pas une pause, voire une sieste si nécessaire. Surtout, aucun argument n’excuse une vitesse trop élevée ou l’absence de pause, pas même un retard sur l’heure d’arrivée initialement prévue. Mieux vaut perdre quelques minutes ou quelques heures sur la route, mais arriver en entier pour profiter des vacances.

Laissez votre commentaire