Une IA pour détecter les risques cardiovasculaires en scannant vos yeux

Une IA pour détecter les risques cardiovasculaires en scannant vos yeux

315
0
<<<
>>>

intelligence-artificielleUne équipe de scientifiques de Verily, filiale de recherche en Sciences et Vie du géant Google, ont mis au point une intelligence artificielle capable de mesurer les risques d’accidents ou de maladies cardiovasculaires en analysant l’œil des patients. Les résultats de cette méthode révolutionnaire ont été publiés dans Nature Biomedical Enginneerind.
Les chercheurs ont élaboré un algorithme d’apprentissage automatique capable de deviner un certain nombre d’informations en scannant le fond de l’œil  : l’âge de la personne, son sexe, si elle fume, ou encore sa pression artérielle pour déterminer le risques cardiovasculaire dans les 5 ans. Ces informations sont généralement utilisées par les médecins pour déterminer le risque d’accidents ou de maladies cardiovasculaires chez leurs patients.
Les résultats sont à la hauteur puisque le taux de détection est légèrement en dessous (2 %) de celui de SCORE, l’outil de référence, qui lui, oblige à faire une prise de sang.

Une intelligence artificielle performante

Cette prouesse technologique est basée sur le deep learning, c’est à dire l’apprentissage profond en nourrissant le logiciel de nombreuses données qu’il va lui même analyser pour ensuite faire les corrélations nécessaires.
Sur près de 300 000 images de rétine de patients, le logiciel a la particularité d’avoir trouvé seul sa méthode d’analyse. Les chercheurs ne connaissaient pas les critères sélectionnés par le logiciel pour récupérer les informations nécessaires à la prévision du risque.
Ainsi, ils ont pu voir par exemple que l’analyse des vaisseaux de l’œil déterminait le tabagisme et l’âge du patient. Corrélations, qui n’avaient jusqu’à présent pas forcément été découvertes par le corps médical.

Une idée pertinente

En étudiant le fond de l’œil et les nombreux vaisseaux qu’il contient via une caméra ou un microscope, on peut déduire des informations cruciales pour poser un diagnostic et vérifier l’état de santé général des patients. La méthode de Google est donc plus que plausible et pourrait après la phase d’expérimentation, faciliter le quotidien des médecins et des patients.
De plus, ce tour de force du géant américain va permettre d’ouvrir la voie à un nouveau genre d’intelligences artificielles et d’étendre leur champ des possibles !

Laissez votre commentaire