Grippe : 10 choses à savoir

Grippe : 10 choses à savoir

382
0
<<<
>>>

La grippe est une maladie contagieuse associant une fièvre, une fatigue, des maux de tête, des courbatures et des difficultés respiratoires (toux, congestion nasale). Généralement sans gravité, la maladie est tout de même à risque pour les personnes sensibles comme les jeunes enfants, les femmes enceintes ou les personnes âgées.

Avec Pharma GDD, découvrez 10 choses que vous ignorez peut-être sur la grippe, ses modes de transmission, les gestes barrières et les bons réflexes pour la soigner.

1- Entre 2 et 6 millions de personnes touchées chaque année

D’après l’Assurance Maladie, la grippe touche chaque hiver entre 2 et 6 millions de personnes. L’hiver dernier, 14 400 décès lui ont été attribués, dont 90 % ont touché les 75 ans et plus.

2- L’épidémie frappe généralement entre décembre et mars

L’épidémie de grippe a lieu chaque hiver, quasiment toujours à la même période : entre décembre et mars. En cause ? Un système immunitaire affaibli par le froid et le manque de soleil, un confinement à l’intérieur des maisons qui favorise la propagation du virus et un air sec qui assèche le nez qui peine alors à filtrer les microbes. En effet, les muqueuses qui empêchent l’entrée des microbes sont plus efficaces lorsqu’elles sont humides.

3- Plusieurs virus sont responsables de la grippe

Il n’existe pas qu’un virus de la grippe. Au contraire, la maladie est due à une famille de virus appelée Myxovirus influenzae qui comprend plusieurs types et sous-types. Ce ne sont pas forcément les mêmes qui sévissent chaque année et différentes souches peuvent circuler en même temps. C’est pourquoi, le vaccin contre la grippe doit être ajusté chaque année et que la protection ne dure qu’une année.

4- La grippe dure entre 3 et 7 jours

Un épisode grippal dure entre 3 et 7 jours selon l’intensité du virus. Il est généralement un peu plus long chez les enfants (jusqu’à 10 jours).

Même une fois remis, l’organisme est fatigué. Il a besoin de quelques jours supplémentaires pour se remettre complètement d’aplomb, et parfois même d’un petit coup de pouce. Boire de l’eau et bien se reposer est primordial. En outre, faire une cure de vitamines, de probiotiques ou de produits de la ruche peut aussi aider.

5- La grippe est contagieuse

La grippe est contagieuse avant même l’apparition des premiers symptômes. On dit généralement que la contagion démarre plus de douze heures avant l’apparition de la fièvre et des courbatures, d’où la nécessité d’appliquer certains gestes barrières tout au long de l’année, comme se laver les mains régulièrement par exemple.

Attention aussi à ne pas relâcher vos efforts trop rapidement. Une fois les symptômes grippaux disparus, un adulte reste contagieux encore deux ou trois jours, un enfant cinq à sept jours et un malade immunodéprimé plusieurs semaines.

À lire aussi : Grippe : comment se remettre rapidement ?

6- Le virus se transmet par contact direct ou aérosol

Si la grippe est si contagieuse, c’est parce qu’elle se transmet facilement d’un individu à un autre par contact direct (poignée de main, baiser, …) ou aérosol (toux, éternuements, …). C’est pourquoi, l’épidémie se propage rapidement dans les lieux collectifs comme les écoles ou les maisons de retraite.

7- Le vaccin contre la grippe est la première mesure de précaution

La vaccination antigrippale représente le premier geste de protection contre la grippe. Elle limite la transmission du virus dans le territoire en période d’épidémie et réduit incontestablement le risque de complications graves chez les sujets sensibles.

L’Assurance Maladie rappelle d’ailleurs que « le rapport bénéfice / risque est très en faveur de l’acte vaccinal » : peu, voire pas d’effets secondaires alors que la diminution du nombre de décès est conséquente (environ 2 000 décès évités en moyenne chaque année chez les personnes âgées).

Pour les sujets sensibles (seniors de 65 ans ou plus, femmes enceintes, malades atteints de maladies chroniques, personnes obèses, …), le vaccin est d’ailleurs pris en charge à 100 %.

8- Des gestes simples permettent de limiter les risques d’infection

En dehors du vaccin, des gestes et mesures simples permettent de prévenir les risques d’infection ou de complication :

  • Se laver les mains plusieurs fois par jour pendant 30 secondes avec de l’eau et du savon ;
  • Utiliser un gel hydroalcoolique lorsque l’on ne peut pas se laver les mains à l’eau ;
  • Porter un masque si l’on est soi-même malade ou en présence d’une personne porteuse d’un virus ;
  • Se couvrir la bouche avec le coude, la manche ou un mouchoir en cas de toux ou d’éternuements ;
  • Utiliser un mouchoir jetable pour se moucher, tousser, éternuer ou cracher ;
  • Aérer son logement pendant 10 minutes au réveil et avant le coucher afin d’assainir l’environnement ;
  • Éviter de partager des objets avec un malade (linge de toilette, draps, couverts, …) ;
  • Se tenir éloigner des personnes malades pour protéger les sujets fragiles et éviter les poignées de main ;
  • Eviter les lieux de rassemblement (cinémas, supermarchés, salles d’attente, …) en période d’épidémie.

Evidemment, prendre régulièrement des nouvelles de ses proches sensibles en période d’épidémie, notamment les personnes âgées isolées, est tout aussi important.

9- Les antibiotiques sont inutiles contre la grippe

La grippe étant une infection virale, les antibiotiques sont inefficaces pour soigner la maladie. Les premiers réflexes pour lutter contre le virus doivent être du repos, une bonne hydratation, le port de vêtements légers et la prise de paracétamol pour faire baisser la fièvre.

10- La consultation d’un médecin n’est pas toujours nécessaire

Chez un adulte bien portant, la consultation médicale n’est pas toujours nécessaire en cas de grippe. En revanche, elle doit être systématique pour un sujet fragile (enfant, personne âgée, femme enceinte, personne atteinte d’une maladie chronique…) ou en présence des symptômes suivants :

  • Une fièvre de plus de 38,5°C durant plus de 72 h ;
  • De l’essoufflement au repos ;
  • Des difficultés pour respirer ;
  • Des douleurs à la poitrine.

Le médecin conseillera généralement du repos via un arrêt de travail associé à la prise de paracétamol. Si la consultation a lieu dans les 48 heures suivant le début des symptômes, un traitement antiviral pourra également être prescrit.

À lire aussi : Grippe : comment s’en protéger ?

Laissez votre commentaire