Grippe : l’épidémie prend une ampleur exceptionnelle

Grippe : l’épidémie prend une ampleur exceptionnelle

121
0
<<<
>>>

épidémie de grippe

La grippe est une maladie contagieuse associant une fièvre, une fatigue, des maux de tête, des courbatures et des difficultés respiratoires (toux, congestion nasale). Chaque hiver, elle touche entre 2 et 6 millions de personnes, d’après l’Assurance Maladie. L’année dernière, 14 400 décès lui ont d’ailleurs été attribués, dont 90 % ont touché les 75 ans et plus.

Cet hiver, l’épidémie prend une ampleur exceptionnelle, comme le souligne le ministère de la Santé dans un communiqué. Selon les prévisions, le nombre de cas risque de dépasser ceux des deux dernières années. Plus rare encore, la maladie est particulièrement virulente chez les jeunes de moins de 15 ans.

Le pic épidémique n’est pas encore atteint

Toutes les régions de France métropolitaine, à l’exception de la Corse, sont touchées par l’épidémie de la grippe. Ainsi, sur la seule semaine du 25 au 31 décembre 2017, près de 12 000 passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal ont été rapportés par Santé publique France, dont 1 250 hospitalisations. Pourtant, « le pic épidémique n’est pas encore atteint » précise le ministère.

Les jeunes de moins de 15 ans représentent 49 % des passages aux urgences. Pour cause, le virus de type A(H1N1) qui sévit cette année est une souche déjà connue, c’est-à-dire qu’un virus du même type circulait déjà il y a plusieurs années. Or, les personnes plus âgées ont dans leur « mémoire » immunitaire de quoi se défendre face à un tel agresseur, ce qui n’est pas le cas des moins de 15 ans. Par ailleurs, le taux de vaccination est plus élevé chez les personnes âgées que chez les plus jeunes. D’où cet excès de consultations, d’hospitalisations et de mortalité chez les enfants, les ados, mais aussi les jeunes adultes.

Adopter des gestes simples pour limiter les risques de transmission

Pour limiter l’épidémie de grippe saisonnière, il est indispensable que chacun adopte des gestes de prévention visant à limiter la circulation du virus de la grippe. Face à la proximité des élèves dans les écoles, les parents sont d’ailleurs appelés à la plus grande vigilance.

Les 7 gestes de prévention recommandés par le ministère de la Santé :

  • Se laver les mainsplusieurs fois par jour pendant 30 secondes avec de l’eau et du savon ou utiliser un gel hydroalcoolique lorsque l’on ne peut pas se laver les mains à l’eau ;
  • Se couvrir la bouche ou le nezavec le coude, la manche ou un mouchoir en cas de toux ou d’éternuements ;
  • Utiliser un mouchoir jetablepour se moucher, tousser, éternuer ou cracher ;
  • Éviter de se toucher le visage, en particulier le nez et la bouche ;

Et quand on est malade :

  • Limiter les sorties, notamment dans les lieux de rassemblement, et contacter un médecin ;
  • Limiter les contacts directs et indirects (via les objets).
  • Porter un masque notamment lorsqu’on est en contact avec des personnes fragiles.

Pensez également à aérer votre logement afin d’assainir l’air au minimum 10 minutes par jour et prenez régulièrement des nouvelles de vos proches isolés.

Est-il trop tard pour se faire vacciner ?

La vaccination antigrippale représente le premier geste de protection contre la grippe. Elle limite la transmission du virus dans le territoire en période d’épidémie et réduit incontestablement le risque de complications graves chez les sujets sensibles.

Bien qu’il soit conseillé de se faire vacciner au début de l’hiver, il n’est pas trop tard pour bien faire. Parlez-en dès maintenant avec votre médecin.

A lire aussi : 5 idées reçues sur la grippe

Laissez votre commentaire