Grippe : un super-anticorps identifié chez le lama !

Grippe : un super-anticorps identifié chez le lama !

172
0
<<<
>>>

Alors que la campagne de vaccination contre la grippe a débuté depuis un mois, des chercheurs viennent de publier les résultats d’une étude inédite dans la revue Science. Ils ont identifié chez le lama une sorte de super-anticorps qui pourrait se révéler plus efficace que le vaccin, seul moyen existant à l’heure actuelle pour prévenir la grippe.

Une étude inspirée de la thérapie génique

L’équipe à l’origine de cette découverte est composée de vingt-huit chercheurs américains, européens et chinois. Largement inspirés d’autres expériences menées en thérapie génique, leurs travaux ont été réalisés sur des souris. Les recherches se sont déroulées en différentes phases. Dans un premier temps, les chercheurs ont inoculé à des lamas un vaccin contenant trois types de virus grippaux associés à des protéines virales de surface de deux autres souches. Ils ont ensuite observé que l’organisme des animaux se défendait en produisant un anticorps doté de quatre protéines différentes capables de neutraliser les virus.

Après avoir analysé ce phénomène, les chercheurs ont créé en laboratoire un gène artificiel chargé d’imiter le super-anticorps. Ils l’ont ensuite combiné à un virus adéno-associé (AAV) complètement inoffensif puis injecté dans les narines de plusieurs souris qui ont alors montré une résistance à 58 des 59 souches du virus de la grippe.

Des résultats encourageants

Cette étude a été réalisée dans le but de répondre à une problématique : le vaccin contre la grippe n’est pas forcément efficace contre toutes les souches du virus. En France, le taux d’efficacité est proche des 54 % chez les personnes âgées de 65 ans et plus, considérées comme les plus à risque. Cependant, les résultats obtenus sur les souris pourraient être difficiles à transposer sur l’Homme. En effet, les chercheurs ont utilisé des anticorps prélevés sur des lamas, plus petits et donc plus faciles à manipuler lors des expériences mais qui pourraient être dangereux pour l’Homme. La prochaine étape, qui prendra sans doute plusieurs années, consistera à réaliser de nouveaux tests pour s’assurer de la bonne tolérance du gène chez l’Homme.

L’importance de se faire vacciner

Même si l’efficacité du vaccin contre la grippe n’est pas encore optimale, se faire vacciner reste la meilleure façon de prévenir la maladie et de limiter les risques de complications pouvant conduire à une hospitalisation voire au décès. Pour rappel, la grippe a causé près de 13 000 morts au cours de l’hiver 2017-2018. La vaccination est vivement recommandée aux personnes les plus fragiles : personnes âgées à partir de 65 ans, femmes enceintes, patients immunodéprimés et atteints de maladies chroniques (respiratoires notamment).

Laissez votre commentaire