Huiles essentielles : 6 indispensables de l’automne

Huiles essentielles : 6 indispensables de l’automne

1632
2
<<<
>>>

Bon nombre de personnes apprécient l’automne pour la beauté des couleurs qu’il met dans la nature. D’autres appréhendent son arrivée, synonyme de manque de luminosité et de chute des températures. Ces phénomènes ont un impact réel sur notre organisme, qui devient plus fragile, ainsi que sur notre état d’esprit. En parallèle, les virus circulent plus facilement et des affections très courantes font l’objet de nombreuses consultations médicales : toux, rhume, sinusite, maux de gorge, état grippal… Les excès alimentaires, le stress ou encore la chute des cheveux sont également des problématiques typiques de la période automnale. Parmi les méthodes naturelles visant à préserver notre santé, l’aromathérapie est particulièrement plébiscitée. En effet, les huiles essentielles peuvent nous aider à lutter contre les petits maux de l’automne, tout en nous aidant à préparer l’hiver. L’Actu GDD vous présente 6 huiles essentielles indispensables pour aborder cette saison en toute sérénité.

L’huile essentielle de Ravintsara

Le Ravintsara, ou Ravintsare, est un arbre originaire d’Asie que l’on trouve aussi à Madagascar. Ravintsara signifie “feuille bonne à tout” en malgache. L’huile essentielle est extraite des feuilles par entraînement à la vapeur d’eau. Ses propriétés sont particulièrement appréciées en automne. En effet, le Ravintsara est traditionnellement utilisé comme antiviral, anti-infectieux et antifongique à large spectre. Il peut donc se révéler très utile en prévention de la grippe, et pour soulager les symptômes des affections virales affectant la sphère ORL. L’huile essentielle de Ravintsara peut également contribuer au renforcement des défenses immunitaires et purifier l’atmosphère. Il existe différentes façons d’utiliser l’huile essentielle de Ravintsara :

  • par voie orale : 1 goutte sur un comprimé neutre ou un sucre, maximum 4 fois par jour (1 fois par jour pour une cure préventive) ;
  • par voie cutanée : en massage du thorax, de la colonne vertébrale et du bas du dos, 3 gouttes sur chaque zone, maximum 3 fois par jour (pour les femmes enceintes, allaitantes, et les enfants : 1 goutte diluée dans 10 gouttes d’huile végétale) ;
  • en inhalation pour dégager le nez et les sinus : 5 gouttes dans un bol d’eau chaude à respirer pendant 10 minutes environ ;
  • en diffusion atmosphérique : dans un diffuseur d’huiles essentielles, 20 à 30 minutes maximum, 3 fois par jour ;
  • pour booster l’immunité : 1 à 3 gouttes appliquées le matin sur les poignets et à inhaler tout au long de la journée, pendant 3 semaines, puis 1 semaine d’arrêt.

L’huile essentielle de Ravintsara peut être utilisée seule, ou en synergie avec d’autres huiles essentielles, comme l’Épinette noire par exemple (par voie cutanée, en application sur les poignets), reconnues pour ses vertus énergisantes et assainissantes.

L’huile essentielle de Petit Grain Bigarade

L’oranger amer est un arbuste que l’on trouve en Asie, mais aussi en Égypte, en Syrie ou encore dans le sud de la France. Plusieurs huiles essentielles sont extraites de ses différentes parties, et ce sont ses feuilles qui permettent de fabriquer celle de Petit Grain Bigarade (ou Bigaradier). En automne, il n’est pas rare que la grisaille et le froid soient à l’origine d’une baisse de moral que l’on appelle la dépression saisonnière. Si vous y êtes sensible, l’huile essentielle de Petit Grain Bigarade est votre meilleure alliée ! En effet, elle contient différents principes actifs, dont l’acétate de linalyle, qui exerce un effet relaxant sur le système nerveux, et le linalol, qui aide à réduire le taux de cortisol (l’hormone du stress). L’huile essentielle de Petit Grain Bigarade est aussi sédative, ce qui peut être intéressant en cas de problèmes de sommeil. Voici les principales utilisations de cette huile essentielle :

  • en diffusion : à l’aide d’un diffuseur, pendant 10 minutes en cas de stress ou d’anxiété ou 5 minutes avant le coucher pour faciliter l’endormissement ;
  • en inhalation : 1 goutte à l’intérieur des poignets, à respirer 3 à 4 fois par jour en fonction des besoins ou 2 à 3 gouttes déposées sur l’oreiller avant d’aller dormir.

Plusieurs huiles essentielles fonctionnent très bien avec le Petit Grain Bigarade. C’est le cas notamment de la Lavande ou du Mandarinier.

L’huile essentielle de Lédon du Groenland

Pranarom Huile essentielle Lédon du Groenland bio

Rare et précieuse, l’huile essentielle de Lédon du Groenland est issue d’un petit arbuste poussant du Groenland jusqu’au Canada. C’est une spécialiste du foie et du sommeil. Ainsi, l’huile essentielle de Lédon du Groenland est connue pour son action décongestionnante et régénérante hépatique. Elle régule la circulation sanguine au niveau du foie, aide à la digestion, draine et active l’élimination des toxines. En automne, elle est donc intéressante pour soulager les lourdeurs digestives qui apparaissent après les repas trop copieux, en guise de cure détox. Enfin, si vous rencontrez des troubles du sommeil liés au stress ou à la nervosité, l’huile essentielle de Lédon du Groenland peut vous aider à vous endormir plus serein. Voici comment l’utiliser :

  • par inhalation sèche : 1 goutte sur chaque poignet, à respirer tout au long de la journée ou au coucher ;
  • par voie orale, sur avis médical uniquement : 2 gouttes sur un comprimé neutre ou dans une cuillère à café d’huile végétale, 2 fois par jour pendant 1 semaine.

L’huile essentielle de Tea Tree

Également appelé “arbre à thé”, le Tea Tree est un arbuste originaire d’Australie. Ses feuilles sont distillées afin de produire une huile essentielle incontournable de l’aromathérapie. Polyvalente et généralement bien tolérée, l’huile essentielle de Tea Tree est traditionnellement utilisée pour ses propriétés antivirales, antifongiques et immunostimulantes. En automne, elle aide à soulager les maux de gorge et à prévenir les états grippaux ainsi que les affections des voies respiratoires. En outre, si vous avez des imperfections liées au port du masque ou à un effet rebond typique après l’été, l’huile essentielle de Tea Tree vous permettra d’assainir les zones touchées, d’accélérer la disparition des boutons et de limiter la prolifération des bactéries. Elle s’utilise de différentes manières :

  • en gargarisme : incorporer 1 goutte de Tea Tree, 1 goutte de Lavande vraie et 1 goutte de Géranium dans une cuillère à café de miel et mélanger le tout dans un demi-verre d’eau tiède, à gargariser 3 fois par jour ;
  • en massage sur les ganglions du cou : mélanger 1 goutte de Tea Tree à quelques gouttes d’huile végétale de Calophylle pour apaiser le mal de gorge ;
  • en massage du thorax : mélanger 1 goutte de Tea Tree et 1 goutte d’Eucalyptus radié dans une dizaine de gouttes d’huile végétale, à masser 2 fois par jour en cas d’infection de la sphère ORL ;
  • en diffusion atmosphérique pour purifier l’air de votre intérieur et chasser les virus.

L’huile essentielle de Tea Tree peut être utilisée seule, mais aussi combinée à d’autres huiles essentielles, notamment le Ravintsara et le Niaouli.

L’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas

L’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas est issue de la distillation à la vapeur d’eau du bois de Cedrus atlantica, un conifère très présent au Maroc et connu pour sa grande résistance à des conditions climatiques extrêmes. Cette huile essentielle peut être intéressante en automne, car elle participe à freiner la chute de cheveux liée au changement de saison. En effet, l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas va exercer une action tonifiante au niveau de cuir chevelu et stimuler la microcirculation sanguine. Cela favorise l’apport des nutriments jusqu’à la racine des cheveux, les rendant ainsi plus forts et résistants face aux agressions extérieures que sont le vent, le froid et la pollution. Si vous avez les cheveux gras, l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas peut aussi vous aider, en raison de sa capacité à décomposer les graisses et à réduire la production de sébum. Nous vous recommandons de l’utiliser comme suit :

  • en masque avant shampooing : mélanger 5 gouttes de Cèdre de l’Atlas dans 15 ml d’huile végétale de noisette, appliquer en massant sur le cuir chevelu et laisser poser 30 minutes avant de faire votre shampooing habituel ;
  • en association avec un shampooing anti chute : incorporer 10 gouttes de Cèdre de l’Atlas dans 100 ml de shampooing.

Plusieurs huiles essentielles peuvent être associées au Cèdre de l’Atlas : le Pamplemousse est purifiant et calme les démangeaisons du cuir chevelu, le Tea Tree et la Lavande sont indiqués en cas de pellicules, le Bay Saint-Thomas favorise la pousse des cheveux.

L’huile essentielle de Cyprès

Le Cyprès est un arbre que l’on retrouve dans l’ensemble du bassin méditerranéen. Il est appelé Cyprès toujours vert, ou encore Cyprès de Provence. L’huile essentielle est extraite de ses rameaux, qui sont distillés à la vapeur d’eau. Son utilisation durant la période automnale est recommandée pour ses propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques. L’huile essentielle de Cyprès est intéressante en cas d’affections des voies respiratoires et de toux. En effet, elle a une action expectorante et contribue à réguler les sécrétions bronchiques. Anti-inflammatoire, elle soulage les toux sèches et chroniques. Les principales utilisations sont :

  • par voie orale : 1 goutte sur un comprimé neutre ou dans une cuillère à café de miel, à prendre 4 fois par jour pendant 5 jours en cas de toux sèche chronique (coqueluche par exemple) ;
  • en infusion : 1 goutte ajoutée à une infusion de thym et de miel pour traiter une extinction de voix.

Pour potentialiser les effets de l’huile essentielle de Cyprès, il est possible de l’employer en synergie avec l’Eucalyptus radié ou le Laurier noble.

Les précautions à prendre avec les huiles essentielles

Bien que naturelles, les huiles essentielles doivent être utilisées avec beaucoup de précautions compte tenu de leur concentration en actifs. Elles ne sont pas sans risque et ne conviennent pas à tout le monde. Ainsi, les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et les personnes ayant des antécédents d’épilepsie ou d’asthme doivent faire particulièrement attention et toujours demander conseil à un médecin ou un pharmacien avant d’utiliser une huile essentielle. Dans tous les cas, il est primordial de respecter les contre-indications, la posologie et les dosages pour profiter en toute sécurité des bienfaits des huiles essentielles.

2 COMMENTAIRES

Laissez votre commentaire