Il confond une pastille de javel avec un antidouleur

Il confond une pastille de javel avec un antidouleur

305
0
<<<
>>>

En Suisse, un homme de 65 ans a frôlé la mort après avoir avalé ce qu’il pensait être un antidouleur. Il s’agissait en réalité d’une pastille de javel. Une malheureuse erreur qui lui a coûté deux semaines d’hospitalisation et de trachéotomie.

Cet incident rappel toute l’importance de bien ranger ses produits ménagers et de prendre quelques précautions à chaque utilisation.

Une pastille blanche près de l’évier …

Alors qu’il souffrait de maux de tête, un Suisse a attrapé le premier cachet qui lui est tombé sous la main, en pensant prendre un antidouleur. Malheureusement pour lui, la pastille blanche trouvée près de l’évier s’avère être en réalité une pastille de javel solide, rapporte la revue BMJ case report.

Le sexagénaire se rend aussitôt compte de son erreur : il ressent une sensation de brûlure dans la bouche et la gorge et se met à tousser, lui permettant de recracher une partie du cachet.

Il se rend immédiatement aux urgences de Genève où son état de santé apparaît plutôt bon. Néanmoins, l’équipe médicale décide de le placer sous surveillance.

Six heures plus tard, son état se dégrade. L’homme respire mal et souffre à chaque déglutition. En cause, un œdème qui réduit son flux respiratoire et des tissus légèrement nécrosés.

Face à l’urgence, l’équipe médicale effectue une trachéotomie dès le lendemain, afin de l’aider à respirer. Elle reste en place deux semaines durant lesquelles le patient est nourri par sonde nasogastrique.

Aujourd’hui, le sexagénaire est hors de danger et a pu reprendre une vie normale. « Tout le monde m’a dit que je suis revenu d’un long chemin. Je sais que je me suis battu pour survivre, mais je voulais vivre » a témoigné le patient.

Toutefois, tout le monde n’a pas cette chance. Aux États-Unis, 5 000 personnes ingèrent chaque année de la soude caustique. Des incidents ménagers fréquents dont l’issue peut être fatale.

Les mesures préventives pour éviter l’accident

Ces accidents pourraient pourtant, au moins en grande partie, être évités par la mise en place de mesures préventives :

  • Conserver les produits ménagers dans un placard fermé et hors de la portée des enfants ;
  • Ne pas ranger les produits ménagers à côté d’autres produits d’usage courant, comme des médicaments ;
  • Refermer systématiquement les flacons après utilisation ;
  • Porter des gants lors de l’usage de produits ménagers ;
  • Se laver les mains avec de l’eau et du savon après chaque utilisation, en particulier lorsqu’il s’agit d’un produit à base de javel ;
  • Ne pas consommer une pastille ou pilule dont l’origine est incertaine.

En cas de contact avec la peau ou les yeux, il est nécessaire de rincer abondamment à l’eau claire pendant 15 minutes. Si une réaction anormale apparaît ou en cas d’ingestion, il faut appeler le centre antipoison le plus proche, le SAMU (15) ou se rendre immédiatement aux urgences. En attendant l’intervention des secours, il ne faut pas boire ou essayer de se faire vomir.

 

De précieux conseils que le malheureux sexagénaire Suisse saura sans doute se rappeler à présent.

Laissez votre commentaire