Infection à la salmonelle sur des fromages de brebis

Infection à la salmonelle sur des fromages de brebis

300
0
<<<
>>>

La société Froidevaux Cornuet, spécialisée dans la fabrication de fromages de brebis, a publié samedi 20 juillet un communiqué de presse dans lequel elle annonçait le rappel de produits suite à une contamination à la salmonelle. Relayé par l’AFP, ce communiqué est l’occasion de faire le point sur les salmonelles, les symptômes qu’une infection peut provoquer et les réflexes à avoir pour l’éviter.

Quels sont les produits concernés par le rappel ?

C’est suite à un autocontrôle que la société Froidevaux Cornuet a détecté la contamination. Celle-ci touche des produits estampillés « Pur brebis du Lochois » et plus précisément les fromages de brebis lactique au lait cru, les fromages de brebis lactique au thym au lait cru et la faisselle de brebis, conditionnés dans des pots en plastique de 200 ou 400 grammes. Ces produits ont été écoulés en vente directe à la ferme, sur le marché de Loches (Indre-et-Loire) et auprès de détaillants ou grossistes. Ils portent le numéro d’identification FR37183031CE. Si vous avez acheté un produit correspondant à ce lot, vous ne devez pas les consommer et les ramener sans tarder sur le point de vente.

Qu’est-ce que la salmonelle ?

Les salmonelles (il en existe plusieurs souches) sont des bactéries qui provoquent des toxi-infections alimentaires. Elles se développent principalement sur les aliments d’origine animale crus ou insuffisamment cuits comme la volaille, la viande, les fruits de mer, les œufs et les fromages, ainsi que sur les aliments laissés sans réfrigération pendant plusieurs heures. La majorité des germes est détruite par l’acidité de l’estomac mais, si un nombre suffisant de bactéries survit, elles peuvent alors atteindre les intestins et s’y multiplier. Elles libèrent ensuite des toxines irritantes (entérotoxines) qui provoquent une inflammation aiguë de la paroi intestinale. Les aliments contaminés par la salmonelle ne présentent pas nécessairement d’altération visible et ne dégagent pas toujours d’odeur suspecte, c’est pourquoi il n’est pas facile de détecter la contamination.

Les symptômes de la salmonellose

L’infection à salmonelle, appelée salmonellose, est à l’origine de symptômes gastro-intestinaux qui apparaissent de manière brutale. Des diarrhées, des vomissements et des crampes abdominales peuvent ainsi être associés à de la fièvre, des maux de tête et des nausées. Dans la plupart des cas, ces symptômes se manifestent dans les 6 à 72 heures qui suivent la consommation des produits contaminés. Dès leur apparition, il est vivement recommandé de consulter un médecin afin de bénéficier d’une prise en charge adaptée et de confirmer le diagnostic par un test d’analyse des selles.

Dans quels cas la salmonellose est-elle dangereuse ?

La complication la plus fréquente de la salmonellose est la déshydratation. Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées, les femmes enceintes, les nourrissons, les personnes affaiblies, immunodéprimées et souffrant d’une maladie intestinale. La déshydratation se traduit par des signes précis : sécheresse de la bouche et de la peau, envies d’uriner moins fréquentes, urines plus foncées, faiblesse, yeux creux.

Les mesures de prévention de l’infection à salmonelle

Il n’existe aucun vaccin pour se prémunir de la salmonellose. Les mesures préventives sont donc essentielles, notamment en cuisine, pour éviter la contamination des aliments. La cuisson est le seul rempart contre la bactérie, veillez donc à bien cuire vos préparations et limitez votre consommation d’aliments crus, surtout si vous êtes une personne à risque. En cuisine, lavez-vous systématiquement les mains lorsque vous passez d’un aliment cru à un aliment cuit et nettoyez soigneusement les ustensiles employés au cours de la préparation des repas (couteaux, planches à découper). Cette recommandation est d’autant plus valable pour les aliments sensibles aux salmonelles comme le steak haché, la volaille la charcuterie, les œufs et les fromages au lait cru.

Quel traitement en cas de salmonellose ?

En général, la salmonellose guérit dans les 4 à 7 jours qui suivent l’apparition des symptômes. Le traitement de base est la réhydratation. Il est conseillé de boire de l’eau en quantité, des soupes et des bouillons. En parallèle, mieux vaut prendre des repas plus légers et plus fréquents en évitant les excès de gras, de fibres et d’épices. Les aliments solides peuvent être réintroduits lorsque l’état de santé s’améliore. Préférez le riz blanc, les céréales sans sucre et le pain blanc. Enfin, il est possible de reconsommer des fruits et légumes (pommes de terre, concombres, courges).

Des antibiotiques ne sont généralement prescrits que si l’infection traverse la barrière intestinale et gagne la circulation sanguine, ce qui représente environ 8 % des salmonelloses. Le traitement dure alors entre 5 et 7 jours.

Laissez votre commentaire