J’ai du cholestérol : que dois-je faire ?

J’ai du cholestérol : que dois-je faire ?

242
0
<<<
>>>

CholesterolC’est bien connu : l’excès de cholestérol est néfaste pour la santé. Bien que ce ne soit pas une maladie, l’hypercholestérolémie est une affection silencieuse augmentant le risque de maladies cardiovasculaires. En dehors du traitement, il est possible d’agir sur certains facteurs de risque réversibles comme l’alimentation, l’activité physique, l’excès de poids ou le tabagisme.

Adaptez votre régime alimentaire

Une alimentation trop riche en graisses peut être la cause d’un taux de cholestérol élevé. En pratique, il est nécessaire de limiter considérablement votre consommation de beurre, de viandes grasses, de charcuteries ou encore de fromages. Optez plutôt pour les matières grasses végétales plutôt qu’animales. En parallèle, il est conseillé de privilégier les poissons maigres, les céréales, les féculents, les produits laitiers, les légumes et les fruits. Pour la cuisson de vos aliments, évitez l’ajout de matières grasses. Préférez les cuissons en papillotes, à la vapeur, à l’eau ou au grill.

A lire aussi : Est-ce que je mange trop de viande ?

Pratiquez une activité physique

La pratique sportive joue un rôle important sur le taux de mauvais cholestérol. Course à pied, vélo, natation, randonnée, … il ne tient qu’à vous de trouver la bonne formule et de vous y mettre. Avant de commencer, consultez votre médecin afin qu’il puisse vous donner son approbation et surtout vous conseiller sur la bonne manière de pratiquer.

A lire aussi : Le sport pour le bien-être, pas la compétition ! 

Contrôlez votre poids

Le surpoids et l’obésité font partie des facteurs de risque. Si vous êtes en excès de poids, mieux vaut donc perdre quelques kilos pour préserver votre santé. L’idéal : un indice de masse corporelle inférieur à 25.

A lire aussi : Un Français sur deux de plus de 30 ans en surpoids

Arrêtez de fumer

La fumée du tabac diminue le taux de bon cholestérol dans le sang et favorise le dépôt de mauvais cholestérol sur la paroi des artères. Il est recommandé de réduire votre consommation ou, dans l’idéal, d’arrêter définitivement. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel et à utiliser des substituts nicotiniques pour surmonter cette période de sevrage plus facilement qu’avec la volonté seule.

A lire aussi : Fumer un paquet par jour entraîne 150 mutations génétiques

Laissez votre commentaire