Journée internationale de l’épilepsie : tout comprendre

Journée internationale de l’épilepsie : tout comprendre

353
0
<<<
>>>

Journée mondiale de l'epilepsieEn France, l’épilepsie touche environ 600 000 personnes. Pourtant, la maladie reste mal comprise : 9 % des Français considèrent d’ailleurs qu’elle aurait des origines surnaturelles. À l’occasion de la journée internationale de l’épilepsie, qui a lieu ce mercredi 8 février, GDD-actu fait le point sur cette maladie, ses conséquences, ses symptômes et les bons réflexes à adopter en cas de crise.

Épilepsie : qu’est-ce que c’est ?

L’épilepsie est une maladie neurologique qui se caractérise par un fonctionnement anormal de l’activité du cerveau. Elle peut, par exemple, être liée à une lésion cérébrale (malformation, traumatisme crânien, AVC, …) ou à une prédisposition génétique. Mais dans certains cas, il est impossible de déterminer sa cause exacte.

La maladie se traduit par la répétition de crises imprévisibles, souvent très brèves et qui peuvent handicaper le patient dans son quotidien et/ou dans sa vie professionnelle (certains métiers étant déconseillés ou interdits aux personnes épileptiques).

A lire aussi : Diabète : une pétition pour lutter contre les discriminations

Quelles peuvent en être les conséquences ?

Lorsque les crises sont très longues ou très rapprochées, elles peuvent provoquer des lésions neurologiques et mettre en jeu le pronostic vital.

L’un des plus grands dangers de la maladie est que la personne en crise se retrouve seule : des accidents domestiques (noyade, chute, électrocution, …) peuvent alors se produire sans que le patient ne soit capable de se contrôler.

Comment reconnaître une crise ?

La plupart d’entre nous assimilent une crise d’épilepsie à des convulsions et à une perte de connaissance. En réalité, il ne s’agit que de la manifestation la plus grave de la maladie : cette crise dite “tonico-clonique” n’est pas la seule qui doit vous alerter. Il existe en effet une variété de symptômes :

  • Des moments d’absence durant lesquelles la personne semble être coupée du monde
  • Des gestes anormaux (rotation de la tête et des yeux, mâchonnements, contractions musculaires involontaires, …)
  • Des hallucinations qui peuvent être visuelles mais aussi auditives
  • Des convulsions
  • Une perte de connaissance

Apprendre à réagir

Face à la crise : Lorsque vous vous retrouvez face à une personne en situation de crise, essayez de garder votre calme et d’appliquer ces quelques consignes simples :

  • Allongez la personne et placez-la en position latérale de sécurité dès que possible
  • Protégez-la de l’environnement qui l’entoure (notamment sa tête) pour éviter les éventuelles blessures
  • N’essayez pas de contrôler ses mouvements et ne mettez rien dans sa bouche
  • Restez près de la personne jusqu’à la fin de la crise
  • Si les crises se succèdent et/ou que la personne a du mal à respirer, appelez immédiatement les secours.

Pour le patient : si vous souffrez d’épilepsie, prenez rendez-vous au plus vite avec votre médecin. Il sera en mesure de déterminer la cause de la maladie et de vous prescrire un traitement médicamenteux capable d’éliminer ou de réduire la fréquence des crises. Lorsque le traitement ne fonctionne pas, une opération chirurgicale peut parfois être envisagée.

Laissez votre commentaire