La pilule contraceptive toujours liée au cancer du sein

La pilule contraceptive toujours liée au cancer du sein

272
0
<<<
>>>

Selon une nouvelle étude venant du Danemark, l’utilisation de la contraception orale ou des implants contraceptifs libérant des hormones augmenterait légèrement le risque de cancer du sein.

Cette étude, menée auprès de 1,8 millions de Danoises pendant 11 ans, révèle que celles qui utilisaient des méthodes contraceptives hormonales avaient un risque de développer un cancer du sein accru de 20 %. C’est la première étude faites sur la nouvelle génération de contraceptif sur autant de femmes et sur une durée aussi longue.

Cette augmentation du risque peut paraître faible : pour 100 000 femmes, cela veut dire 13 cas de cancer du sein en plus. Mais le risque augmente avec l’âge et avec la durée d’utilisation de ces contraceptifs. Ainsi, s’il n’y a pas de risques accrus de cancer chez les femmes utilisant l’hormone depuis moins de 1 an, chez celles qui suivent ce traitement depuis au moins 10 ans, le risque augmente de 38 %.

Il y a des dizaines d’années les anciennes formules, dont les doses en œstrogène étaient plus importantes, avaient déjà fait l’objet d’études suggérant qu’elles pourraient augmenter le risque de cancer du sein. Jusqu’à présent, de nombreux médecins et patients pensaient que cette nouvelle génération de contraceptif était plus sûre. Finalement, cette étude suggère que l’augmentation du risque du cancer du sein s’applique également pour les nouvelles formulations.

Les auteurs de l’étude concluent que « le risque de cancer du sein était plus élevé chez les femmes qui utilisaient des contraceptifs hormonaux de nouvelle génération que chez les femmes qui n’en avaient jamais utilisé, et que ce risque augmentait avec des durées d’utilisation plus longues », toutefois ils relativisent en précisant que « les augmentations absolues du risque étaient faibles ».

Cette étude a été financée par la fondation Novo Nordisk et a été publiée dans The New England Journal of Medicin.

 

Laissez votre commentaire