La télémédecine bientôt remboursée ?

La télémédecine bientôt remboursée ?

294
0
<<<
>>>

Sera-t-il bientôt possible de consulter un médecin confortablement installé dans son canapé via un ordinateur, une tablette ou un smartphone ? C’est en tout cas ce qu’espère le gouvernement. À de nombreuses reprises, il a en effet exprimé son souhait de voir rapidement la télémédecine sortir du cadre expérimental. Des négociations entre la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) et les syndicats de médecins se déroulent ce jeudi afin de définir le cadre de ces consultations.

Télémédecine : l’expérimentation pourrait toucher à sa fin

À ce jour, les consultations via internet restent à un stade expérimental. Seulement 2% des Français ont pu expérimenter ce dispositif, comme le révèle BFM TV. Pour cause, la télémédecine est réservée aux clients de certaines mutuelles.

Selon l’issue des négociations entre la Cnam et les syndicats, la pratique pourrait s’étendre à tous et donc être pris en charge par l’Assurance-maladie, au même titre que les consultations classiques. Côté tarif, les médecins s’attendent à des prix similaires aux consultations habituelles, soit 25 euros, mais rien n’a encore été acté.

Quels sont les avantages attendus ?

Évidemment, étendre la télémédecine n’est pas qu’une décision visant à améliorer le confort des patients. Elle vise surtout à apporter une réponse aux déserts médicaux dans certaines régions. Consulter un médecin sur internet permettrait, en effet, de désenclaver des zones où il est difficile de trouver des praticiens. La généralisation du dispositif devrait alors permettre de soulager les services d’urgence en état de saturation lorsque les maux ne sont pas préoccupants.

Aussi, la consultation d’un médecin sur une plateforme en ligne pourrait permettre d’assurer un meilleur suivi des patients lors d’un voyage à l’étranger par exemple.

La télémédecine annonce-t-elle la fin des consultations classiques ?

Pour que la pratique entre dans les mœurs, le chemin est encore long et le pari est loin d’être gagné. Tout l’enjeu de ces négociations est de pouvoir coordonner ce nouveau type de consultation dans un parcours de santé global. En effet, la télémédecine n’a pas vocation à remplacer les consultations classiques chez un médecin traitant. Il s’agit d’un support complémentaire à la médecine traditionnelle, mais l’Assurance maladie a assuré qu’elle veillerait à ce que la place du médecin traitant soit respectée. Il y aura toujours des situations pour lesquelles l’auscultation restera indispensable, comme la délivrance d’un arrêt de travail ou celle d’un certificat pour la pratique du sport par exemple.

Laissez votre commentaire