Le cadet d’une fratrie a plus de probabilité d’être gay

Le cadet d’une fratrie a plus de probabilité d’être gay

432
0
<<<
>>>

Anthony Bogaert, psychologue spécialisé dans la sexualité à l’université de Brock au Canada avait déjà montré lors de plusieurs études que dans une famille de plusieurs frères, le plus jeune avait plus de probabilité d’être gay que l’aîné, ce qui est communément appelé l’effet frère aîné.

Reprenant une théorie de 1985, il pensait que l’explication probable à ce constat serait le développement d’anticorps spécifiques chez les femmes ayant eu des garçons sans toutefois arriver à le prouver jusqu’à présent.

Anthony Bogaert et son équipe ont donc continué leurs recherches et viennent de voir leur nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Scicences. Dans cette étude, l’équipe canadienne a montré que les mères ayant eu des garçons ont des niveaux d’anticorps à la protéine NLGN4Y* (présente uniquement chez les mâles) plus élevés que chez les mères ayant eu des filles. De même, l’étude montre que le niveau d’anticorps à cette protéine est plus élevé chez les mères ayant eu un garçon homosexuel que les mères ayant eu un garçon hétérosexuel.

Pour le groupe de psychologues et d’immunologistes des universités de Toronto et de Harvard, cette étude permet de comprendre l’effet frère aîné. Elle contribue à renforcer l’idée que, au moins chez les hommes, il y a une forte base biologique à l’orientation sexuelle selon Anthony Bogaert.

Toutefois le psychologue prévient que les effets sont modestes et que la probabilité qu’un garçon naisse homosexuel reste faible, même s’il a plusieurs frères plus âgés. En tout cas cette nouvelle étude relancera sans aucun doute la question de savoir si la sexualité est innée ou acquise.

* La protéine NLGN4Y, autrement appelée Neuroligine 4Y, est produite par le gène éponyme présent sur le chromosome Y. Elle est présente dans le système nerveux et est essentielle à la formation des fonctions synaptiques.

Laissez votre commentaire