Le Dossier Médical partagé, cette fois ça va marcher ?

Le Dossier Médical partagé, cette fois ça va marcher ?

213
0
<<<
>>>

La première fois que nous entendions parler du Dossier médical partagé nous étions en 2004. En 2011, un sondage affirme que 83% de français sont pour la création d’un tel dossier. Malgré cela l’outil ne fonctionne pas auprès des médecins qui le jugent trop compliqué et inadapté à leur fonction.  Aujourd’hui presque 15 ans plus tard, Agnès Buzyn, Ministre de la santé et Nicolas Revel, directeur général de l’assurance Maladie (CNAM), relancent le dossier, cette fois-ci à l’échelle nationale.

Vous avez-dit Dossier Médical Partagé ?

Le Dossier Médical Partagé (DMP) est un carnet de santé numérique qui conserve et sécurise nos informations médicales : traitements, résultats d’examens, allergies… Il vous permet de les partager avec les professionnels de santé de votre choix, qui en ont besoin pour vous soigner. Le DMP doit, à terme, contenir toutes les données du patient qui sont aujourd’hui dispersées, comme les pathologies et allergies, traitements médicamenteux, analyses médicales, comptes rendus d’hospitalisation. En pratique, chaque personne bénéficiant d’un régime de sécurité sociale peut disposer d’un Dossier Médical Partagé. Seuls les professionnels de santé que vous autorisez et vous-même pouvez le consulter.

Le but est d’obtenir les renseignements les plus complets afin de permettre aux médecins de proposer le traitement ou les analyses les plus adaptées. Ce dossier devrait également éviter les répétitions inutiles d’examens ou de prescriptions.

En pratique cela se passe comment ?

Forts des mauvaises expériences de leurs prédécesseurs, Madame la ministre et Le directeur Général ont cette fois-ci balisé le terrain et pris les devants. En effet pour ce dossier sensible, « l’Assurance Maladie injectera automatiquement dans le DMP « l’historique des remboursements », c’est-à-dire la liste des actes et des médicaments pris en charge par la Sécu sur les deux dernières années » affirme le Figaro. Et pour engager les médecins libéraux jusqu’ici sceptiques à l’idée de devoir eux-mêmes ouvrir le dossier patient, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie envisage de dédommager de 1 euro les médecins qui se prêtent au jeu.

En attendant, vous pouvez commencer à créer votre DMP en ligne si vous êtes majeurs et relevant des régimes d’assurances maladies suivants : Régime Général, Cavimac, ENIM, MGP, MNH, Solsantis, Harmonie Fonction Publique, CANSSM ou LMDE.

Si vous n’êtes pas affilié à ces caisses primaires, vous pouvez créer votre dossier en pharmacie ou bien auprès de votre assurance maladie.

 

Pour plus d’informations rendez-vous sur le site : https://www.dmp.fr/

Laissez votre commentaire