Le « printemps du sourire » pour une bonne hygiène bucco-dentaire

Le « printemps du sourire » pour une bonne hygiène bucco-dentaire

666
2
<<<
>>>

L’union française pour la santé bucco-dentaire en association avec les laboratoires Pierre Fabre Oral Care lance « Le printemps du sourire », une campagne de sensibilisation et d’éducation à la bonne hygiène bucco-dentaire.
Dans le cadre de cette campagne, ils ont mené une enquête on-line réunissant plus de 32 000 sondés pour faire le point sur 3 grandes thématiques :

  • La connaissance du lien par les personnes sondées entre santé bucco-dentaire et état de santé générale.
  • Leur degré d’identification des signes précurseurs des maladies parodontales.
  • Leurs pratiques pour une bonne hygiène bucco-dentaire.

Les français sous-estiment l’impact d’une bonne santé bucco-dentaire

Les résultats de cette enquête mettent en lumière un paradoxe qui prouve que les français n’ont pas conscience de l’impact de la santé bucco-dentaire sur leur état de santé générale. Ils sont en effet 93 % à se considérer en bonne santé alors qu’ils ne sont que 68 % à estimer qu’ils ont une bonne santé bucco-dentaire !
De la même manière, les 32 % de sondés qui se considèrent en mauvaise santé bucco-dentaire estiment dans 85 % des cas être en bonne santé.
L’enquête révèle également que 50 % des français n’ont jamais entendu parler de parodontie, alors qu’ils sont 67 % à avoir conscience qu’un mauvais brossage est responsable des maladies de gencives.
De plus, les français ne savent pas identifier les signes précurseurs d’une maladie parodontale (qui touche les tissus autour des dents : gencives, l’os alvéolaires, le ligament alvéolo-dentaire et le cément).
Des gencives qui saignent, une mauvaise haleine ou des douleurs sont les premiers signes d’une maladie inflammatoire et devraient inquiéter. Or 76 % des personnes sondées ont les gencives qui saignent régulièrement pendant le brossage mais la grande majorité d’entre eux (64 %) n’y voit pas un signal d’alerte bucco-dentaire.

L’auto-médication avant la consultation

9 % des personnes qui déclarent une gingivite consultent pour ce motif, tandis que la grande majorité préfère se tourner vers l’auto-médication (64 % d’entre eux) tout en suivant correctement les recommandations de l’Union française pour la Santé bucco-dentaire pour une bonne hygiène.
L’enquête dévoile par ailleurs que les moins 30 ans sont les moins concernés par leur santé bucco-dentaire et ne font rien pour se soigner.

Les recommandations de l’UFSBD

  • Se brosser les dents 2 fois par jour matin et soir pendant 2 minutes.
  • Utiliser un fil dentaire ou des brossettes pour l’espace interdentaire (seul 10 % des sondés).
  • Utiliser une brosse à dents à poils souples (62%).
  • Utiliser un dentifrice fluoré
  • Faire une visite annuelle (dès 1 an) chez le dentiste (4 sondés sur 10)

Se brosser les dents oui mais correctement !

L’UFSBD préconise la méthode BROS pour un brossage des dents efficace :

B comme brosser haut et bas séparément
R comme rouleau pour brosser dents et gencives du rose vers le blanc
O comme oblique : on incline la brosse à dents à 45°sur la gencive
S comme suivre un trajet pour faire le tour de toutes les dents sans oublier le dessus.

Le « printemps du sourire » débutera le 20 mars 2018 à l’occasion de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire.

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pour cet article “Le printemps du sourire”, cette info est géniale et bien faite.
    Pratiquante totalement de cette méthode depuis….X années = 76 ans bien sonnés et
    pas (encore) de dents : dévitalisées ou manquantes, amalgames superficiels dû à
    une décalcification au cours d’une grossesse, c’est loin tout ça.

Laissez votre commentaire