Le triclosan accusé de bloquer l’action des antibiotiques

Le triclosan accusé de bloquer l’action des antibiotiques

661
0
<<<
>>>

Des chercheurs américains ont publié dans la revue médicale Antimicrobial Agents & Chemotherapy les résultats d’une étude qui démontre que le triclosan, un antibactérien présent notamment dans la composition des dentifrices, serait capable de réduire l’efficacité des antibiotiques. Il pourrait même augmenter la résistance de certaines bactéries lorsque sa concentration dans l’organisme est élevée.

Qu’est-ce que le triclosan ?

Le triclosan est un puissant antibactérien que l’on retrouve dans plus de 2 000 produits de la vie quotidienne : dentifrices, gels nettoyants, jouets pour enfants, vêtements, cosmétiques, cartes de crédit… Bon nombre d’associations et de professionnels de santé ont déjà alerté les consommateurs au sujet du danger induit par le triclosan. Plus de 200 scientifiques et médecins ont ainsi établi un consensus sur les bénéfices et les risques associés à l’usage commun de cet actif. Il est considéré comme un perturbateur endocrinien persistant dans l’environnement par la revue scientifique Environmental Health Perspectives (EHP), qui s’appuie sur des recherches approfondies. Toxique pour tous les organismes, le triclosan a de fortes répercussions sur la santé ainsi que sur l’environnement. Aucune preuve n’a été apportée jusqu’à maintenant pour démontrer qu’il peut empêcher les maladies.

Des bactéries plus résistantes

Afin de mieux comprendre le lien entre le triclosan et les antibiotiques, les chercheurs ont procédé en deux temps et réalisé des analyses in vitro puis in vivo. Cette méthode leur a permis de surveiller sur du long terme l’évolution de cellules bactériennes exposées au triclosan. Les tests réalisés in vitro ont montré que le triclosan augmente nettement le nombre de cellules bactériennes résistantes. Dans des conditions normales, seule une cellule sur un million peut survivre face aux antibiotiques. En présence de triclosan, une cellule sur dix a résisté pendant près de 20 heures. Les mêmes tests ont été effectués in vivo sur des souris atteintes d’une infection urinaire. Deux groupes ont été constitués : d’une part les souris traitées avec des antibiotiques seuls, d’autre part les souris traitées avec des antibiotiques et une eau enrichie en triclosan. À l’issue de l’expérience, les chercheurs ont pu constater que l’urine des souris ayant ingéré du triclosan contenait 100 fois plus de bactéries que l’urine des souris ayant reçu uniquement des antibiotiques seuls. L’équipe de chercheurs dirigée par la professeure Petra Levin en a conclu que le triclosan pourrait permettre à des bactéries de « tolérer des concentrations d’antibiotiques normalement mortelles ». L’Escherichia coli et le Staphylococcus aureus sont les deux bactéries qui ont montré le plus de résistance au cours de ces recherches. Elles sont responsables d’infections urinaires et intestinales et d’intoxications alimentaires pouvant être mortelles chez les personnes les plus fragiles.

Comment le triclosan bloque-t-il les antibiotiques ?

Cet effet du triclosan s’explique par le fait qu’il favorise l’activité de la guanosine tetraphosphate. Cette molécule agit comme un bouclier contre les antibiotiques et les empêche de traiter l’infection qu’ils sont censés cibler. Quand une cellule est attaquée par une bactérie, la guanosine tetraphosphate forme une sorte de carapace autour de cette cellule. Les antibiotiques ont toutefois le temps de pénétrer dans la cellule infectée avant que la molécule ne s’active. En revanche, s’il y a un taux élevé de triclosan, ils ne peuvent pas pénétrer et n’ont donc aucun effet. Les antibiotiques les plus concernés par ce phénomène sont ceux qui sont prescrits en cas d’infection urinaire ou d’infection touchant les voies respiratoires.

Laissez votre commentaire