Les 8 idées reçues sur le Sida qu’il faut abandonner

Les 8 idées reçues sur le Sida qu’il faut abandonner

368
0
<<<
>>>

Ce vendredi 23 mars 2018 est marqué par l’ouverture du Sidaction qui se poursuivra tout le week-end. Cet événement caritatif se déroulera sous l’autorité d’une nouvelle présidente : Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine en 2008 et sera l’occasion de collecter des dons pour la recherche, la prévention et les soins. Cette édition permet également de mettre en avant le manque d’information que déplore l’association de lutte contre le Sida et plus particulièrement chez les jeunes. En effet, selon un sondage Ifop-Bilendi commandé par le Sidaction, et dont les résultats alarmants ont été annoncés le 21 mars, 20 % des 15-24 ans pensent que le Sida peut se transmettre en s’embrassant et donc par la salive !
Une idée reçue qui en dit long sur la méconnaissance persistante des jeunes sur cette maladie autour de laquelle la vigilance a grandement baissé depuis quelques années.

Pharma GDD fait le point sur ces idées reçues.

1) Le Sida peut se transmettre par la transpiration  : FAUX

Le Sida ne se transmet que de 3 façons :

  • Par des rapports sexuels non protégés.
  • Par une transmission sanguine (avec une aiguille, au cours d’une opération ou par projection de sang).
  • Par transmission d’une mère séropositive à son enfant.

2) La pilule du lendemain peut empêcher la transmission du virus : FAUX

Cette pilule n’est qu’un moyen de contraception, elle empêche une grossesse mais en aucun cas, la transmission du Sida.

3) Le virus du Sida ne tue plus aujourd’hui : FAUX

Le Sida reste une maladie mortelle, il n’existe à ce jour aucun traitement permettant d’éradiquer le virus installé dans l’organisme, les traitements permettent seulement de réduire la charge virale et de contenir la maladie.

4) On peut avoir des rapports non protégés depuis le TPE (traitement post exposition) : FAUX

Il s’agit d’une trithérapie en condensé avec de lourds effets secondaires et qui n’est pas fiable à 100 %.

5) Le Sida ne touche que les toxicomanes et les homosexuels : FAUX

Il n’y a pas de population plus à risque que d’autres. D’autant plus que la communauté LGBT a très tôt pris conscience du risque et s’est très rapidement protégée. Mais pas de relâchement, la prévention continue !

6) Les mères séropositives transmettent forcément le virus à leurs bébés : FAUX

Une femme séropositive traitée durant sa grossesse pourra mettre au monde un enfant séronégatif. Il existe cependant un risque de transmission au moment de l’accouchement.

7) Le VIH et le Sida signifie la même chose : FAUX

Le VIH, c’est le virus (virus de l’immunodéficience humaine).Tandis que l’on appelle Sida (syndrome d’immunodéficience acquise) un certain stade de l’infection lorsque le système immunitaire est tellement faible qu’il ne peut plus lutter contre des infections dites
« opportunistes ».

8) Pas besoin de se protéger pendant le sexe oral : FAUX

Le risque est faible en comparaison d’une pénétration vaginale ou anale, mais il existe et augmente en présence de lésions dans la bouche. En effet, même une très petite blessure peut être une porte d’entrée pour le virus.

Il est important de rappeler que le seul vrai moyen de protection est l’utilisation systématique d’un préservatif à chaque rapport sexuel, et qu’il est très facile de se faire dépister en cas de doute. Il existe également un autotest permettant de dépister avec fiabilité une infection au VIH datant de plus de 3 mois.

En cas de doute sur une éventuelle contamination, vous pouvez vous tourner vers votre médecin traitant, le planning familial, le réseau AIDS ou Sidaction. Ces associations répondront à toutes vos questions et pourront réaliser un test de dépistage complet (incluant d’autres maladies sexuellement transmissibles).

Laissez votre commentaire