Les ados préfèrent l’herbe à la cigarette

Les ados préfèrent l’herbe à la cigarette

230
0
<<<
>>>

Selon les adolescents français, le cannabis, et notamment l’herbe, serait meilleur au goût et plus sain que le tabac. Une représentation positive et dédramatisée du joint relatée dans une étude de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

Le cannabis perçu comme un produit « bio » et « naturel »

« L’initiation au cannabis est vécue comme une expérience positive, contrairement à la première cigarette » explique l’OFDT dans un communiqué. Selon les jeunes interrogés pour les besoins de l’étude, le cannabis serait « un produit naturel, bio, moins chimique ».

Alors que la première cigarette est unanimement associée à des adjectifs péjoratifs « dégueulasse », « étouffant » ou « bizarre », le cannabis suscite des impressions souvent positives, en particulier lorsqu’il s’agit d’herbe. Certains jeunes évoquent même une « révélation » et disent largement préférer le goût et les effets du cannabis à ceux du tabac : « J’ai trouvé ça carrément meilleur. Le goût de l’herbe … C’était pas un vieux goût de tabac » témoigne une jeune fille de 17 ans.

Une bonne presse dont bénéficie aussi l’alcool : « Le tabac apparaît fortement stigmatisé pour sa nocivité alors que les consommations d’alcool, globalement associées à des situations et circonstances festives, voient leurs risques largement minimisés » note l’OFDT.

Le tabac associé à la mort et à la souffrance

L’étude révèle une forte dégradation de l’image du tabac auprès des jeunes générations qui l’associent « à la mort et la souffrance », alors qu’elles semblent dédramatiser la consommation de cannabis et d’alcool. Surtout, la représentation négative du tabac semble contribuer à la normalisation du cannabis.

Il apparaît donc nécessaire que des actions de prévention soient menées auprès des jeunes pour les avertir des risques de l’alcool et du cannabis. C’est d’ailleurs le défi que s’est lancé le président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) : « La dégradation de l’image (du tabac) pour les jeunes générations montre que l’action publique peut fonctionner et gagner la bataille de l’image (…) Il faut maintenant avoir la même ambition et nous mobiliser pour mieux protéger les jeunes générations de l’alcool et du cannabis ».

A lire aussi : Ados asthmatiques : 2 fois plus de risques de fumer

Laissez votre commentaire