Les amandes d’abricots à consommer avec modération

Les amandes d’abricots à consommer avec modération

494
2
<<<
>>>

intoxication amande abricotEn encas ou dans les confitures, les amandes amères d’abricots sont appréciées pour leur goût et parfum caractéristiques. Depuis quelques années, elles créent même l’engouement pour leurs supposées vertus anti-cancer. Un peu partout sur internet, des doses élevées d’amandes sont préconisées en prévention ou en traitement du cancer.

Sous son air anodin, cette « tendance » est pourtant loin de l’être. Elle inquiète même l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) qui vient de publier un rapport réclamant une plus grande vigilance quant à la consommation de ces amandes.

Aucune vertu anti-cancer prouvée

D’abord, l’Anses a tenu à mettre les choses au clair à propos des « bienfaits » de ces aliments contre le cancer. Pour l’heure, aucune étude scientifique n’est parvenue à mettre en lumière leur intérêt dans le traitement préventif ou curatif du cancer. Pire encore, les doses préconisées pour lutter contre la maladie seraient bien trop élevées et pourraient conduire à une intoxication.

Des intoxications au cyanure

L’amande d’abricot contient effectivement une grande quantité d’amygdaline, un composé d’origine naturelle qui se convertit en cyanure hautement toxique lors de la digestion. À haute dose, la consommation d’amandes peut donc conduire à une intoxication.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire a d’ailleurs recensé 154 cas d’intoxication aux amandes amères d’abricots depuis 2012, dont 33 avec de réels symptômes.

Pour rappel, une telle intoxication peut provoquer des vertiges, des malaises, des céphalées, des troubles digestifs, des palpitations cardiaques ou encore une gêne respiratoire. Dans les cas les plus graves, l’intoxication risque d’entraîner des convulsions, des troubles respiratoires, une perte de connaissance, voire un coma.

Pour l’heure, l’Anses précise qu’aucun cas de gravité forte n’a été rapporté, mais que malgré tout le risque existe et qu’il ne doit pas être négligé. Les consommateurs sont donc invités à la plus grande prudence.

1 à 3 amandes par jour maximum pour un adulte

Lorsqu’elle est raisonnable, la consommation d’amandes d’abricots ne pose aucun problème. D’après l’Anses, il ne faudrait pas dépasser 1 à 3 amandes par jour pour les adultes et la moitié d’une petite amande pour les jeunes enfants, conformément aux recommandations de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Les doses préconisées pour « lutter contre le cancer », de 10 amandes par jour en prévention à 60 amandes en curatif, sont donc erronées.

Quant à la consommation d’abricots, elle ne pose aucun risque d’intoxication au cyanure. L’amande se trouve, en effet, au cœur du noyau du fruit et n’est donc jamais à son contact. Une consommation normale d’abricots n’a pas de risque pour la santé.

2 COMMENTAIRES

    • Bonjour. L’email de confirmation est peut être dans vos courriers indésirables. Quoi qu’il en soit, nous vous confirmons que votre commande a bien été prise en compte par nos services ce matin. Bonne journée.

Laissez votre commentaire