Les bienfaits du peau à peau

Les bienfaits du peau à peau

791
0
<<<
>>>

C’est à la maternité de Bogota (Colombie), à la fin des années 70, dans le service de néonatalogie, où le manque de moyens financiers, et de couveuses, est un problème quotidien que naît le peau à peau. L’idée vient au Docteur Edgar Rey Sanabria de déshabiller les nouveau-nés et de les lover contre le torse nu de leurs parents. L’objectif ? Réchauffer les bébés nés prématurément, incapables de réguler seuls leur température, et dont la vie est en danger si l’hypothermie se prolonge.

Le résultat est stupéfiant : instantanément, un échange thermique se produit. C’est la naissance des unités kangourou. Mais le succès de cette méthode ne s’arrête pas là. Trente ans plus tard, cette idée a fait ses preuves. Pharma GDD vous dit tout sur le peau à peau.

Réchauffer bébé

À la naissance, le fait de mettre bébé en contact avec la peau de sa maman ou son papa constitue un bon moyen de le réchauffer. Votre enfant retrouvera ainsi la température idéale. Cela permet aussi de stabiliser son rythme cardiaque et sa respiration. Le contact est aussi une manière d’augmenter le taux de glycémie de bébé à la naissance. Si la maman n’est pas encore disponible, le papa peut prendre le relais après les examens de routine effectués par la sage-femme.

Le lien parent-enfant renforcé

Ce genre de contact va également favoriser la production des endorphines qui sont sécrétées par les glandes cérébrales. L’ocytocine est une morphine naturelle qui soulage tout le corps. Elle a la capacité de réduire les angoisses et crée une sensation de bien-être. Les expériences effectuées par les scientifiques ont prouvé que le stress des parents diminue considérablement pendant la peau à peau avec leur enfant. La méthode kangourou est fondamental pour un nouveau-né puisqu’elle lui apporte apaisement et sérénité. Elle lui donne également une assurance qu’il ne trouvera certainement pas dans une autre forme de contact affectif. Lorsque bébé est contre son parent, il se souvient naturellement des sensations qu’il a connues dans le ventre de sa maman. Des études menées sur des nourrissons ont montré qu’en peau à peau, ces derniers pleurent beaucoup moins que s’ils sont placés en berceau. Après une heure de peau à peau, on peut apercevoir un bien-être chez bébé et son sommeil est plus apaisé.

Un allaitement plus simple

De manière instinctive, bébé va ramper progressivement vers le sein de sa maman puis prendre sa première tétée dès qu’il se sentira prêt. Ce comportement se manifeste en général après une heure de peau à peau en continu. C’est aussi une méthode efficace pour initier le nourrisson à l’allaitement. Cela favorise également la montée du lait après l’accouchement.

Améliore le développement du système immunitaire

Cette pratique est essentielle pour le développement du système immunitaire de bébé. Elle permet une augmentation de la flore bactérienne, particulièrement en cas de naissance par césarienne. Ce type d’accouchement ne donne pas au nouveau-né la possibilité d’être en contact avec la flore vaginale de sa mère. Le taux d’infection est réduit par cette méthode.

Un accompagnement tout en douceur

Pour bébé, le fait de respirer l’odeur de sa maman ou de son papa lui permet de trouver rapidement les sensations qui ont rythmé sa vie pendant neuf mois dans le ventre de sa mère. Le contact peau à peau aide votre enfant à s’adapter peu à peu à sa nouvelle vie.
De retour à la maison, vous devez continuer le contact peau à peau avec bébé. Vous pouvez le faire en restant assis sur une chaise confortable dans votre chambre ou dans votre jardin. Désormais, il existe de nombreux modèles d’écharpe de portage, mais aussi des t-shirts conçus spécialement pour le peau à peau.

Quelques règles de sécurité

Il est important de suivre certaines règles de sécurité lors de la pratique du peau à peau. En effet, certains bébés peuvent connaître des problèmes respiratoires ou cardiaques.

Lorsque le bébé est en peau à peau :

  • son visage doit toujours visible,
  • sa bouche et son nez être bien dégagés,
  • son cou n’est penché ni vers l’avant ni vers l’arrière, et son menton est légèrement relevé,
  • sa tête est tournée sur le côté,
  • ses épaules et sa poitrine font face à sa mère,
  • ses jambes sont pliées,
  • son dos est recouvert d’une couverture.

Si le parent se sent fatigué et souhaite dormir, il est conseillé de ne pas pratiquer le peau à peau.  

Laissez votre commentaire